Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Article Précédent
Article Suivant
Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

Greenwatt : séparer pour mieux méthaniser

| |

Par publié le à 18h33

Greenwatt : séparer pour mieux méthaniser

La méthanisation conçue par Greenwatt fournit l'autosuffisance énergétique du producteur Boyer SA

Produire du biogaz à partie de déchets fruitiers, c'est désormais possible grâce au procédé de GreenWatt, qui a inauguré en septembre sa première installation française.

 Au salon Pollutec 2011, le stand Greenwatt se repérait à la fragrance du melon. Cette spin-off de l’Université de Louvin en Belgique y présentait son procédé innovant de méthanisation de biomasses, résultat de 8 ans de R&D. Celui-ci s’attaque aux déchets fruitiers, réputés difficiles à convertir en biogaz en raison de l’acidité qu’ils relâchent. L'entreprise belge a récemment offert la démonstration de son concept en installant une unité de méthanisation de 100 kW sur le site du producteur Philibon, dans le Tarn et Garonne. Le biogaz, produit à partir de melons non conformes ou impropres à la consommation, alimente un moteur à cogénération. Résultat de l'opération : autosuffisance électrique du producteur et la récupération de chaleur.

Le ''plus'' du procédé Greenwatt réside dans la séparation physique des deux étapes essentielles de la méthanisation : l’acidogénèse, qui convertit les molécules organiques issues des déchets en acides gras, et la méthanogènèse, qui transforme ces acides gras en biogaz. Dans les procédés classiques, ces deux étapes sont réunies. Seul problème : les bactéries responsables de la seconde étape sont inhibées par l’acidité associée aux substrats trop sucrés. En transférant cette deuxième étape sur un lit fixe, Greenwatt parvient à maximiser la surface de contact entre les microorganismes et le milieu réactionnel, diminuer l’acidité relative et donc doper le rendement de l’installation.

Hugo Leroux

 
Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur