Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

partager sur les réseaux sociaux

Grand Prix National de l'Ingénierie 2011 : les lauréats

| |

Par publié le à 13h00

Grand Prix National de l'Ingénierie 2011 : les lauréats

Récompenser des projets complexes innovants

Les résultats du Grand Prix National de l’Ingénierie viennent d’être annoncés lors des 10e Rencontre de l’Ingénierie de la construction et de l’industrie qui se tiennent aujourd’hui au Cnit de Paris La Défense.

Le Grand Prix National de l’Ingénierie, lancé en 2006 par le ministre des Transports, de l’Équipement, du Tourisme et de la Mer et Syntec-Ingénierie, avec le concours du Groupe Moniteur, met en valeur les activités de conception d’ouvrages ou de systèmes, qui se distinguent notamment par leur complexité et leur caractère innovant.

Les prix sont décernés à des hommes et femmes (ingénieurs, chercheurs, autodidactes, enseignants…) faisant avancer les connaissances dans ces domaines.

Le palmarès 2011 est le suivant :

Le Grand Prix National de l’Ingénierie est attribué à 4 membres de l’équipe projet du Consortium Post Panamax (CPP) pour l’élargissement du canal de Panama :

 

  • Philippe Cazalis de Fondouce, expert en génie civil ;
  • Jean-Louis Mathurin, expert en voies navigables ;
  • José de Regge, expert en génie maritime et fluvial ;
  • Sébastien Roux, ingénieur hydraulicien senior.

 


Le Prix Construction Aménagement est attribué à l’équipe duplex A86, tunnel nouvelle génération :

 

  • Antoine Arlet, de Vinci construction grands projets,
  • Claude Bessière, de Ingérop,
  • André Broto, de Cofiroute,
  • Michel Marec, IGPC honoraire.

 


Enfin, le Prix Industrie est attribué à l’équipe de Ségula Technologie pour le projet de fauteuil roulant électrique WhING (Wheelchair Initiative New Generation) :

 

  • Bruno Caze, chef de projet,
  • Bruno Minos, responsable technique.

 


Les candidatures ont été appréciées au regard des critères suivants :

 

  • l’inventivité ou l’innovation déployées ;
  • la transversalité de l'action menée ;
  • l’apport spécifique de la fonction ingénierie ;
  • la contribution au développement durable dans une démarche qui intègre ses trois composantes, environnementale, économique et sociale. 

 

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.syntec-ingenierie.fr/ 
 

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur