Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

Grâce à l’intelligence artificielle, Picterra simplifie l’analyse d’images satellite

| | | | |

Par publié le à 07h20

Grâce à l’intelligence artificielle, Picterra simplifie l’analyse d’images satellite

Franck de Morsier (CTO) et Pierrick Poulenas (CEO) de Picterra.

Interpréter des images satellite ou des clichés capturés par drone implique un travail d’analyse complexe et laborieux. En mettant l'intelligence artificielle au service de l'imagerie aérienne et spatiale, la start-up suisse Picterra souhaite rendre cette analyse simple et rapide. 

 

Pour examiner une situation, rien de tel que de prendre un peu de hauteur. Les images aériennes en sont certainement les preuves les plus éloquentes. Du moins, lorsqu’elles ont bénéficié d’un fastidieux travail d’analyse. Une tâche rendue plus rapide, plus fiable et surtout bien plus simple par la plateforme intelligente Picterra. Présenté il y a quelques jours à Berne dans le cadre du GeoSummit - le salon suisse de la géoinformation - cet outil se destine aussi bien aux particuliers qu’aux professionnels. « Nos utilisateurs, sans être codeurs ou data scientists, peuvent créer et entraîner des modèles de deep learning et générer ainsi, à la demande, de l’intelligence géospatiale sur-mesure », explique Pierrick Poulenas, directeur général de la start-up suisse Picterra.
 
La plateforme s’appuie notamment sur les images satellites du réseau européen Sentinelle, « gratuites, d’une résolution de 10 mètres et surtout rafraichies tous les 3 à 5 jours, souligne Pierrick Poulenas. Cela permet d’analyser finement des évolutions à l'échelle d’une ville, d’un pays ou d’un continent ». Autre possibilité : télécharger ses propres clichés aériens acquis par drone. Sur ces images, l’IA parvient à identifier et à dénombrer avec précision les éléments définis au préalable par l’utilisateur, et ce sur une zone étendue jusqu’à 2000 km2. « Grâce à l’outil "Smart Focus", l’utilisateur n’a qu’à entourer d’un polygone un petit nombre d'exemples à reconnaître pour que la machine recherche les éléments similaires », décrit Pierrick Poulenas. La plateforme génère ainsi en quelques clics un jeu complet de données statistiques.

Suivre sa marchandise pendant son transport

En outre, Picterra assure d’ores et déjà la détection automatique de bâtiments, et saura bientôt identifier d’autres éléments de manière autonome. « Nous prévoyons de rajouter d’ici peu la détection de voitures, ainsi que d’autres objets d’intérêt, révèle Pierrick Poulenas. L'utilisateur pourra à l'avenir créer ses détecteurs personnalisés, les appliquer sur des images aériennes ou satellites, et les partager avec la communauté ». À la clé, des applications grand-public, mais aussi professionnelles, notamment dans les secteurs de l’aménagement du territoire, des transports, et de l’industrie. « Picterra va permettre à un utilisateur d’obtenir des informations sur le niveau de production de son usine, ou encore de suivre sa marchandise et ses conteneurs pendant leur transport », détaille Pierrick Poulenas.
 
En constante évolution, la plateforme devrait bénéficier, d’ici quelques mois, d’une mise à jour majeure, comme le révèle son directeur général : « Au quatrième semestre 2018, nous lancerons un outil unique en son genre, capable de travailler à très haute résolution ».

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur