Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Article Précédent
Article Suivant
Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

Gizmo 3D : une technologie pour imprimer en 3D à toute vitesse

|

Par publié le à 13h40 , mise à jour le 01/04/2015 à 12h57

Gizmo 3D : une technologie pour imprimer en 3D à toute vitesse

Outre sa rapidité, l'imprimante 3D de Gizmo 3D permet d'imprimer des objets de n'importe quelle taille

L’entreprise Australienne Gizmo 3D présente une technologie d’impression 3D quasiment "en continu", dont elle assure qu’elle apporte une nouvelle rupture en termes de rapidité d’impression 3D.

En mars, la start-up américaine Carbon 3D présentait lors de la conférence TED de Vancouver la technologie CLIP. Inspirée du film Terminator, elle permettrait d’aller 25 à 100 fois plus vite que les imprimantes 3D classiques. Pour cela, l’objet est tiré en continu et se solidifie en sortant d’une "zone morte" qui reste en permanence liquide. L'impression 3D "en continu" fait des émules. Cette fois-ci, c’est une entreprise australienne, Gizmo 3D Printers, qui présente une nouvelle technologie d’impression 3D en continu. Tout comme Carbon 3D, Gizmo 3D imprime les objets à partir de résine liquide, avec la technique DLP (Digital Light Processing). La lumière UV est utilisée pour solidifier, par photopolymérisation, un polymère liquide qui se trouve dans le bac.

La lumière UV projetée par dessus

Mais contrairement à la technologie CLIP, où le projecteur DLP est placé sous le fond transparent de la cuve de résine et où l'impression commence par le haut de la pièce qui est suspendu à la plaque support mobile, l’imprimante de Gizmo 3D, à la manière de la technologie du français Prodway, projette la lumière UV par dessus et commençe par imprimer le bas de l’objet qui est posé sur la plaque support mobile. « Le projecteur se trouve au-dessus de la cuve de résine. Il projette les images sur la surface de la résine du haut vers le bas. La plaque de construction se trouve immergée dans la cuve juste sous la surface de la résine et descend à chaque couche » détaille l'inventeur de la technologie, Kobus DuToit, dans un article du site additiverse, spécialisé dans l’impression 3D.

L’imprimante de Gizmo 3D permet à la résine de recouvrir rapidement la surface de la couche précédemment imprimée, d’une épaisseur très faible. Si bien que le plateau se déplace pratiquement en continu du haut vers le bas, précise encore Kobus DuToit.

Gizmo 3D imprime trois petites têtes de mort de 3 centimètres de diamètre en 6 minutes.

Une campagne "Crowd Funding " pour financer le développement de la technologie

Encore en train de breveter la technologie, l’entreprise n’en dit pas plus sur le procédé exact qui est employé. Son développeur assure toutefois qu’elle pourrait imprimer des objets de 150 x 80 x 26 mm en 6 minutes seulement, à condition d'être dotée d’une mémoire plus importante. Elle serait alors, selon Kobus DuToit, l’imprimante 3D la plus rapide au monde. Un autre avantage de la technologie serait que la hauteur des objets ne serait plus limitée que par la taille de la cuve. Gizmo 3D va lancer une campagne de "Crowd Funding" en septembre. A la vente, les quatre différents modèles devraient coûter de 2 200 à 5 500 euros environ.

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur