Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

partager sur les réseaux sociaux

Gisements cachés

|

Par publié le à 10h58

Gisements cachés

En matière d’efficacité énergétique de vos usines, vous pensez avoir tout essayé ? Chassé tous les gaspis ? Réglé vosprocess au plus juste ? Utilisé les meilleurs équipements ? En réalité, vous pouvez aller encore plus loin en valorisant les gisements cachés. Quelques exemples : les groupes de pompage, de compression, de ventilation ou de production de froid gaspillent jusqu’à 80% de leur consommation électrique en chaleur ! Les gisements disponibles sont considérables. Selon l’Ademe, près du quart de l’énergie consommée par l’industrie est perdu sous forme de rejets thermiques. Bien sûr, tout n’est pas récupérable. Mais, selon les spécialistes, la valorisation de seulement une partie de cette énergie fatale suffirait à booster l’efficacité énergétique des usines de 10 à 20%… La récupération devient d’autant plus attrayante que les obstacles technologiques à la valorisation des rejets à basse température sont en train de tomber.

C’est l’une des bonnes nouvelles révélées dans le dossier de couverture de ce numéro. En témoigne la piscine municipale de Levallois, dans les Hauts-de-Seine, chauffée avec des calories puisées dans les eaux usées. Ou celui du réseaude chauffageur bain de Dalkia à Val d’Europe (Seine-et-Marne), alimenté par la chaleur d’un data center de Natixis. Le développement de ce qu’on appelle « l’energy harvesting » est tout aussi prometteur. Il devient possible d’installer partout des capteurs sans avoir à tirer des câbles ni à utiliser des piles. Ces capteurs se nourrissent de l’énergie disponible gratuitement sur le lieu de leur utilisation sous forme de vibrations, de lumière, de différentiel thermique ou d’ondes radio. Avec le même procédé, vous pouvez aussi rendre vos produits portables entièrement autonomes en énergie. À condition d’en revoir la conception pour réduire au minimum la consommation électrique. Le jeu en vaut peut-être la chandelle.

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur