Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

Fins de course pour applications extrêmes

|

Par publié le à 23h05

Fins de course pour applications extrêmes

Pour les environnements agressifs

Steute renouvelle sa gamme d'interrupteurs de position en proposant de multiples versions de contacts, ainsi que de boitiers et de niveaux d’étanchéité, allant jusqu’à des versions ATEX pour répondre à de nombreux besoins dans le domaine de l'automatisation, tout particulièrement pour les applications extrêmes.
 

La nouvelle gamme d'interrupteurs de position ES/EM 98 de Steute est conçue pour résister aux environnements les plus sévères. Grâce à leur corps métallique et leurs dimensions normalisées DIN EN 50041, ces nouveaux commutateurs sont particulièrement robustes, étanches et polyvalents.

Le boîtier métallique permet une résistance très élevée aux sollicitations externes et usure mécanique. Selon les besoins et modes de protection requis, cette gamme est livrable sous différents indices d'étanchéité : IP67 pour applications industrielles ; IP66 pour ambiances marines ou IP69K pour résister au nettoyage ‘‘Haute Pression’’. Le champ des applications est également accru par une grande plage de températures d'utilisation : -40°C à +100°C.

Les utilisateurs ont le choix parmi une large sélection d’actionneurs, ainsi que différentes variantes de contacts : ces interrupteurs comportent une nouvelle génération de blocs-contacts à forte étanchéité, pourvus de trois contacts à rupture brusque et manœuvre positive d'ouverture.

Une version ATEX II 2G/2D est également en préparation, pour répondre aux exigences de protection des zones Gaz 1-2 et Poussières 21-22.

Autre variante particulièrement innovante : la série RF 98 "sans fil-ni pile" ! Chaque interrupteur, équipé d’une alimentation interne type ‘‘dynamo’’, génère sa propre énergie par le mouvement mécanique du poussoir, pour une transmission radio codée vers un récepteur situé à plusieurs dizaines de mètres, sans fil, ni pile ou batterie !

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.steute.fr/fr/
 

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur