Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

partager sur les réseaux sociaux

FIC : Axelle Lemaire remet le label France Cybersecurity à 24 technologies

| | | |

Par publié le à 13h41

FIC : Axelle Lemaire remet le label France Cybersecurity à 24 technologies

Ce mercredi 21 janvier, Axelle Lemaire a remis le label "France Cybersecurity" à 24 solutions portées par 17 entreprises lors du FIC 2015. Cette première labélisation s'inscrit dans le 33e Plan de la Nouvelle France industrielle consacré à la cybersécurité.

Portées par 17 entreprises, 24 solutions ont reçu le label France Cybersecurity. Une indication que ces produits et services sont conçus et opérés en France. Ces labels ont été remis par Axelle Lemaire, secrétaire d'Etat chargée du Numérique, lors du Forum international de la cybersécurité (FIC 2015) qui s'est déroulé les 20 et 21 janvier à Lille (Nord). Pour elle, il est également essentiel que l'Europe porte un discours «ambitieux» en cybersécurité pour protéger les infrastructures et les valeurs des entreprises, « un discours offensif qui soit celui d'expliquer qu'une meilleure protection peut être également source d'attractivité et de compétitivité pour nos entreprises au niveau international. Et que la cybersécurité ne doit pas être seulement appréhendée comme un coût qui exige un investissement, mais comme un réel facteur différenciateur au niveau mondial qui peut valoriser nos entreprises ».

 

Les 24 labels France Cybersecurity ont été remis à :

  • Amossys, pour ses services en conseil, audit, étude, évaluation et réponse à incident ;
     
  • Arkoon Netasq, pour Stormshield Network Security, une gamme de pare-feu et chiffreurs IP et Stormshield Data Security, une solution de chiffrement des données pour un poste de travail sous Windows ;
     
  • Atos, pour Hoox, un terminal mobile sécurisé et TrustWay Proteccio, des services cryptographiques nécessaires à la mise en œuvre des applications sensibles ;
     
  • Bertin Technologies, pour Polyxene (sécurisation du poste de travail) ;
     
  • C-S Systèmes d'Information, pour Trusty (signature électronique, horodatage et gestion de clés) ;
     
  • Deny All pour sa sécurisation des applications web (pare-feu) ;
     
  • Ercom, pour Cryptosmart, une gamme de produits de sécurité pour mobile, tablette et PC à destination des entreprises et du gouvernement ;
     
  • Ingenico, pour Leo, un lecteur sécurisé de carte à puce avec une interface homme-machine ;
     
  • In-Webo Technologies SAS, pour son service d'authentification et de scellement de transaction Inwebo ;
     
  • Opentrust, pour Protect & Sign, un service de signature électronique ;
     
  • Orange Cyberdefense, pour ses conseils et audit en sécurité ;
     
  • Prim'x Technologies, pour ses logiciels de chiffrement pour la protection des fichiers stockés sur les postes de travail, les espaces de co-working et les supports de stockage externes : Zone Central, Cryhod, Zed et Zone Point ;
     
  • Sogeti, pour ses services d'audit en architecture, configuration, code source, test d'intrusion organisationnel ;
     
  • ST Microelectronics, pour ses microcontrôleurs sécurisés intégrant un CPU sécurisé ;
     
  • Thales, pour sa solution de sécurité smartphone et tablette (Teopad), sa diode de sécurité réseaux (Elips) et la sécurisation de réseaux (Mistral) ;
     
  • TheGreenbow, pour son logiciel de sécurisation Client VPN ;
     
  • Wallix, pour son système de gestion des comptes à privilèges (Wab).
Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur