Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

Fête contrastée pour les cinq ans de Reach

| | |

Par publié le à 18h04

Fête contrastée pour les cinq ans de Reach

L'UIC dresse un bilan de Reach.

Le règlement européen d’enregistrement, d’évaluation, d’autorisation et de restriction des produits chimiques (Reach) a aujourd’hui cinq ans. Si l’industrie se félicite du succès de la première phase, elle reproche aussi à la procédure d'être complexe. L’Union des Industries Chimiques (UIC) estime que Reach manque de clarté sur la façon dont il assurera la compétivité des entreprises françaises et européennes.

Surtout, ne pas modifier le réglement Reach , qui vise à stimuler la création de données sur les usages, la production, les dangers et les expositions des produits chimiques avant d’en tirer un premier bilan. C'est ce que réclame l'union des industries chimiques (UIC) auprès des parlementaires européens, qui révisent actuellement le texte de plusieurs milliers de pages.

Le porte-parole de l’industrie chimique se dit satisfait du déroulement de la première phase. « Grâce à une forte mobilisation, les industriels de la chimie en France se sont appropriés Reach, mais nous devons rester vigilants et veiller à une mise en œuvre pragmatique du règlement afin de préserver la compétitivité des entreprises », a souligné Jean Pelin, directeur général de l’UIC, dans un communiqué.

La deuxième phase d’enregistrement, dont l’échéance est prévue pour mai 2013, est plus incertaine, car elle concerne, en plus des grands groupes, des PME qui n’ont pas la même logistique pour répondre à Reach. C’est pourquoi l’UIC demande, avant toute révision du texte européen, un bilan pour « capitaliser sur l’expérience acquise », et « intégrant l’ensemble des objectifs du règlement dont la compétitivité ».

Ludovic Fery

Pour en savoir plus : www.uic.fr

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur