Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

partager sur les réseaux sociaux

Face à Irma, Tesla débride l'autonomie de ses véhicules

| | | |

Par publié le à 11h23

Face à Irma, Tesla débride l'autonomie de ses véhicules

Pour répondre à la demande de ses utilisateurs évacuant devant l'arrivée de l'ouragan Irma, le constructeur de véhicules électriques Tesla a augmenté à distance, et temporairement,  l'autonomie des gammes S et X. Une intervention évidemment bienvenue, mais qui a aussi soulevé des questions sur le pouvoir des fabricants sur les nouveaux moyens de transport.

Tout est parti d’une demande sur Twitter. Un habitant de Floride et propriétaire d’un modèle de chez Tesla Motors s’apprêtait à fuir l’arrivée de l’ouragan Irma sur les côtes américaines. Pour éviter les queues aux stations de recharges, il s’est adressé directement au constructeur pour lui demander d’accroître l’autonomie des véhicules. Peu de temps après, l’ensemble des propriétaires d’une berline Model S ou d’un SUV  Model X de Floride ont constaté que la capacité de leur batterie avait été débridée à distance par Tesla pour faciliter leur exode. Ce tour de passe-passe a été rendu possible par une mise à jour à distance qui a permis de débloquer, temporairement, la charge maximale des batteries. Celles-ci sont passées, pendant quelques jours, de 60 KWh à 75 KWh, soit environ 48 kilomètres de circulation supplémentaires.

Débridage payant

Cette intervention est normalement un service facturé entre 4500 et 9000 dollars (3700 et 7500 euros) selon les modèles par Tesla Motors, qui justifie ce bridage à l’achat par la possibilité d’appliquer un prix de vente inférieur. Si les utilisateurs et les marchés (l’action de Tesla a gagné 5% à la Bourse de New York à la suite de cette annonce) ont favorablement réagi à ce geste, certains observateurs du secteur de l’automobile ont exprimé leurs interrogations quant à l’impact de ce nouveau mode d’action sur les nouvelles générations de véhicules. Le bridage technologique et l’exemple de Tesla Motors pourraient en effet se généraliser à l’ensemble des gammes électriques des autres fabricants, leur permettant ainsi de monnayer un service pourtant déjà présent à l’origine, dans l’architecture de l’automobile. En outre, l’accès à distance soulève pose des questions sur la sécurité du réseau et les risques de piratage.

Lien technologique

Pour répondre à ces questions, Tesla Motors met en avant la sophistication de son système informatique pour parer aux attaques informatiques, et surtout le lien privilégié entre le constructeur automobile et l’utilisateur, induit par cette connexion permanente au réseau. Les nouvelles versions du logiciel interne des modèles de Tesla sont relativement fréquentes pour permettre "l'ajout de nouvelles options et fonctionnalités", selon le constructeur. Lors du lancement des premiers modèles, certains problèmes mécaniques comme la vitesse des essuie glaces ou encore la sensibilité des poignées de portes escamotables avaient été résolus par l’application d’une mise à jour système, épargnant ainsi à l’utilisateur un passage chez le garagiste.

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur