Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Article Précédent
Article Suivant
Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

Fablabs "corporate", catalyseurs de créativité

| | | | | | |

Par publié le à 06h54

Fablabs corporate, catalyseurs de créativité

Fablab Renault

La création de fablabs propres à une entreprise donnée se multiplie parmi les industriels dans le monde entier. Les Français ne sont pas en reste, une quinzaine d'entre eux se sont lancés dans l'aventure, et d'autres devraient rapidement suivre. Petit tour de France des grandes entreprises qui s'inspirent du mouvement des makers.

 

 




Adeo : Terradeo (Rochin)

Sur sa plate-forme Terradeo, un espace de travail collaboratif de 30 000 m2 dédié à l'habitat de demain situé à Rochin (Nord),  le réseau d'entreprises Adeo a créé au printemps 2014 un fablab au service des entreprises. Baptisé Bri'Co'Lab, il sert en partie de démonstrateur de savoir-faire. Le laboratoire de fabrication est accessible aux collaborateurs, aux fournisseurs et aux clients d'Adeo. Ces derniers peuvent venir s'initier, et prendre de l'inspiration pour leurs futurs produits. Les projets sont divers : personnels, prototypes de packaging ou démonstration de machines des fournisseurs. Des machines de broderie, d'impression 3D ou de découpe laser sont mises à disposition.

 

Airbus : le Protospace (Toulouse)

Le ProtoSpace d’Airbus est né en février 2014 à Toulouse et se présente comme une combinaison entre un laboratoire de prototypage et un espace collaboratif de travail, sur une surface de 400 m². Il a déjà permis la mise au point de plus de 150 prototypes. Au sein d’Airbus, le concept fait des émules. Des fablabs comparables ont vu le jour à Filton (Grande-Bretagne), Hambourg (Allemagne) et Bangalore (Inde). L’Espagne accueillera à Getafe (Andalousie) un ProtoSpace d’ici à la fin de l’année, tandis qu’un site américain est aussi envisagé.

 

Air liquide : l'i-Lab (Paris 12)

Air liquide a inauguré son propre « laboratoire des nouvelles idées », l’i-Lab, en novembre 2013, dans le douzième arrondissement de Paris. Constitué de deux pôles, un Think-Tank pour décrypter les tendances sociétales et un Corporate Garage pour tester les idées et concevoir les prototypes, la structure de 450 m² a pour but « d’accélérer le processus de l’innovation et le temps de mise sur le marché », selon les termes de l’un de ses responsables, Gregory Olocco. Le Corporate Garage de 25 à 30 m², c’est-à-dire l’atelier de prototypage proprement dit, est encore ouvert exclusivement en interne et vise les chercheurs du groupe. Selon Gregory Olocco, la structure devrait les aider à libérer 10 % de leur temps pour travailler sur des projets en marge de leur travail de recherche.

 

Alliance MIM

Inauguré en novembre 2013, le Menlo Park est ouvert à tous les employés de l’entreprise spécialisée dans le frittage et l'injection de poudres métallisées ou céramiques et est équipé de machines d’usinage et de prototypage (fraiseuse à commande numérique, machines d’usinage conventionnelles, imprimante 3D…). Décrit par l'entreprise comme un véritable outil de «  leannovation », le fablab  permet de proposer des nouveaux concepts aux clients et de donner la possibilité aux employés de réaliser des outillages de production très rapidement sans passer par les circuits de conception et de fabrication traditionnels.

 

Capgemini : le Lab'innovations (Suresnes)

Depuis la création en novembre 2014 de son Lab'Innovation, situé dans ses locaux à Suresnes, Capgemini propose à ses clients des ateliers pour inventer les nouveaux usages numériques et technologiques de demain. L'espace de 300 m2 se compose d'un showroom abritant entre autres un robot Nao, des Google Glass ou des Oculus Rift, d'une Accelerated Zone (de l'idée vers la matérialisation) et d'un fablab proposant des postes pour réaliser des tests ou des pilotes. Ce laboratoire fait le lien entre les autres incubateurs de la SSII situés en France et dans le monde. Il met également à disposition de ses clients une équipe pluridisciplinaire d'experts.

 

Dassault Systèmes : le Fablab 3DS (Vélizy)

Le fablab 3DS a ouvert ses portes en mai 2013 au siège social de Dassault Systèmes, à Vélizy, le "Paris campus 3D". Ouvert aux employés et aux visiteurs du campus, le fablab 3DS se différencie principalement d’un fablab classique par son utilisation quasi exclusive... des logiciels signés Dassault Systèmes.

 

 

 

EDF : l'I2R (Ecuelles)

Le Fablab I2R (Incubateur d’Innovations de Rupture) est né en juillet 2013 au sein du laboratoire Enerbat de la R&D d’EDF, aux Renardières (Seine-et-Marne). Depuis son ouverture, différents projets y ont été abordés telles que les pompes à chaleur, les systèmes de production photovoltaïque, les gestionnaires d’énergie, ou encore les bornes de recharge pour véhicules électriques. 

 

 

Google Paris : le Lab de l'Institut culturel de Google

Le Lab de l'Institut culturel de Google, inauguré en décembre 2013, est un espace de rencontre et de création sur le thème de la culture. Google offre un espace de 340 m2 situé dans ses locaux parisiens pour permettre la rencontre des mondes de la culture et de la technologie. L'espace est équipé de différents outils technologiques de pointe tel qu'un écran géant interactif, une station de capture 3D, un appareil photo ainsi qu'un appareil de prototypage numérique (imprimante 3D et découpe laser, notamment). L'objectif : tester les différentes technologies mises à disposition et réfléchir à leur application dans la diffusion de la culture.

 

Orange : l' Orange Fab France

Pour aider les start-up françaises dans le développement de leurs produits et services existants à destination d'Orange et de ses clients, l'entreprise de télécommunication a créé son accélérateur Orange Fab France. Pendant 12 semaines, les start-up sélectionnées par Orange bénéficieront d'un accès aux canaux de distribution, aux marchés, ainsi qu'à une équipe d'experts internationaux (designers produits, manageurs, etc.). Orange propose également une série d'événements (cours, ateliers, rencontres, etc.) permettant aux start-up de faire des rencontres professionnelles. Il se situe dans les locaux d'Orange à Paris.

 

Poult : le Melt-in-Lab

Le groupe Poult, spécialisé dans la biscuiterie, propose aux professionnels de l'industrie agroalimentaire un programme d'accélération d'innovation. Baptisé Melt-in-Lab, cet incubateur met à disposition des experts du groupe ainsi qu'un certain nombre d'outils (prototypage rapide et espace cuisine, entre autres) pour accélérer le passage de l'idée au démonstrateur, qu'il s'agisse d'un prototype de produits alimentaires, de conditionnement, ou encore de packaging. Des graphistes sont également présents pour donner vie à l'emballage.


 

Renault : le Creative Lab

Premier du genre en France, l’atelier de fabrication numérique "Creative Lab" de Renault a été ouvert en novembre 2012. Selon Mickaël Desmoulins, l’initiateur du projet, l’objectif est de « redonner de l’élan à l’innovation du groupe », avec par exemple plusieurs projets concernant les usages du véhicule électrique. Situé dans le Technocentre de Guyancourt, le local de 200 m² est un outil au service des ingénieurs de R&D. Le fablab est ouvert aux visites des partenaires industriels et tranche ainsi avec la culture du secret souvent adoptée pour les projets menés à Guyancourt.

 

Snecma : l'Atelier Innovations Services

Ouvert depuis juin 2014 à Villaroche dans un espace de 236 m², l'Atelier Innovations Services de Snecma a notamment pour objectif de « casser les séparations dans l’entreprise entre ceux qui ont les idées et ceux qui les font aboutir », souligne son responsable, Fabrice Poussière. Prévu pour accompagner du début à la fin le développement d’un service ou d’un produit, l’Atelier Innovations Services a par exemple accouché d’une application, SFCO2, une offre destinée aux compagnies aériennes pour leur permettre d’économiser du carburant.

 

Systra : la Fabrique

L'esprit start-up est au cœur de l'innovation chez Systra. En créant son espace de travail dédié à l'innovation, La Fabrique, le spécialiste en ingénierie des transports publics réunit des salariés ainsi que des intervenants extérieurs pluridisciplinaires pour aboutir en deux ou trois jours à une réalisation. Appelée "Makestorming", cette méthode d'innovation accélérée - inventée par l'agence Nod-A - a permis à Systra de remporter des marchés sur le Grand Paris et à Casablanca. La méthode est utilisée depuis 2012 et s'est récemment internalisée par la création de La Fabrique sur un site du XV e arrondissement de Paris.

Alcatel-Lucent : le Garage 

Inspiré des grands groupes tels que Google et Microsoft, où les fablabs pour la co-création sont courants, trois ingénieurs des Bell Labs d'Alcatel-Lucent ont décidé de créer leur propre structure. "Le Garage", inauguré en octobre 2014 sur le site Alcatel-Lucent de Villarceaux (Essonnes), dispose de 100 m2 séparés en trois espaces distincts, modulables selon les besoins : "La Cuisine" se veut être un lieu d'échange et de rencontres, "Le Living" est une sorte de grand salon avec 12 mètres linéaire de tableau blanc sur le mur; et "Le Garage", un espace de réalisation équipé de différents outils de création (dont un studio vidéo et des cartes de prototypage).

 

Altran

Altran planche sur l'ouverture d'un fablab… mais n'en dit pas plus pour l'instant, ni sur sa localisation, ni sur ses équipements ou ses missions. Une information que le groupe a prévu de détailler dans le courant de l'année 2015.

 

 

«  Qui dit fablab ne dit pas forcément innovation ouverte »

Pierre Turkiewicz, cofondateur du Garage d'Alcatel-Lucent.

« Créér un fablab en interne présente plusieurs avantages. D'abord, pour rendre un fablab accessible à tous, il y a plusieurs contraintes. Créer un lieu commun avec d'autres entreprises pose des problèmes de propriété intellectuelle. Car qui dit fablab, ne dit pas forcément innovation ouverte ou co-création. Certes, nous pratiquons de l'Open Innovation ou co-création avec nos clients, mais rendre le lieu par défaut lié à l'innovation ouverte est trop limitant. De nombreux sujets internes, qui pourraient avancer dans ce type de lieu, ne pourraient pas en bénéficier du simple fait que le fablab est ouvert à tous. Chez Alcatel-Lucent, nous sommes de plus un site sécurisé, avec des accès par badges et avons des domaines de recherche qui nous sont propres. De ce fait, on ne peut pas ouvrir le site à n'importe qui. Par ailleurs, la localisation du lieu fait que nous n'avons pas de fablab à proximité - le plus proche étant à 40 minutes. Au lieu de privatiser un fablab comme le font certaines entreprises, nous avons décidé de créer notre propre lieu ».

 

 

 

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur