Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

Exagon Motors assemble une GT électrique made in France

| | | |

Par publié le à 14h03

Exagon Motors assemble une GT électrique made in France

En écho à la « Jamais contente », première automobile électrique à avoir dépassé le cap des 100 km/h, Exagon Motors s'apprête à commercialiser la Furtive-eGT, qui fait rimer sportivité et électricité.

Une voiture de sport assemblée en France... et tout électrique. C'est le pari d'Exagon Motors avec sa Furtive-eGT. Pour allier performance et propulsion électrique, la start up basée à Magny-Cours pioche des technologies chez des partenaires de premier plan afin de les intégrer au mieux sur une plateforme faite maison.

Emanation d’Exagon Engineering, connue pour l’élaboration des autos électriques du trophée Andros, Exagon Motors a développé un châssis en carbone et aluminium optimisant la répartition des masses. Le centre de gravité de la Furtive-eGT est abaissé grâce à l’intégration des batteries dans un plancher structurel qui assure un haut niveau de rigidité. Le comportement routier de l’engin s'en trouve amélioré. Un impératif puisque cette voiture pointe à 287 km/h, limités à 250 au quotidien.

L'auto adopte deux moteurs électriques Siemens à refroidissement liquide pour un total de 402 chevaux, ainsi que des accumulateurs Lithium-Ion signés Saft. Stockant 57 kWh, ces derniers confèrent à la Furtive-eGT une autonomie pouvant atteindre 400 km (le double avec un prolongateur d'autonomie thermique). Sa commercialisation devrait intervenir à l'occasion du « Mondial de l’Automobile 2012 » qui se tiendra du 29 septembre au 14 octobre 2012 à Paris.

Mathieu Brisou


Exagon Motors en bref :
Création : 2011
Créateur : Luc Marchetti
Implantation : Technopôle du Circuit, 58470 Magny-Cours
Téléphone : 03 86 21 07 40
Site web : www.exagon-motors.com


 

 

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur