Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

partager sur les réseaux sociaux

Eolien : l’aluminium remplace le cuivre dans les nacelles

| | | | | | |

Par publié le à 12h43

Eolien : l’aluminium remplace le cuivre dans les nacelles

Réduire le coût des câbles électriques dans les éoliennes

Pour réduire le poids et le coût des câbles électriques dans les éoliennes, Nexans a développé une gamme de produits souples en aluminium qui résistent aux torsions imposées par l’orientation des nacelles dans le lit du vent.

Si le cuivre est un excellent conducteur électrique, il a le gros désavantage d’être cher. Aussi a-t-on essayé de longue date de le remplacer par d’autres matériaux bons conducteurs et plus économiques, tel l’aluminium. C’est ce que propose Nexans pour une application dans la boucle basse tension (<1 kV) des éoliennes avec une gamme de produits baptisée WindLink.

Ce type de câble transporte le courant entre le générateur dans la nacelle et le câble fixe le long du mât allant vers le transformateur. Il forme une boucle dans la nacelle afin de pouvoir résister aux cycles de torsion imposés par la rotation des nacelles en fonction de la direction du vent. La densité de l'aluminium étant plus faible, ces câbles, ainsi que les connecteurs et cosses nécessaires, sont environ 40 % plus légers que leurs homologues classiques en cuivre et donc plus faciles à installer à l'intérieur des éoliennes.

                        
                             Connecteur pour câbles aluminium

Le développement de ces câbles de boucle en aluminium et de leurs accessoires spéciaux, a duré trois ans. Nexans a testé divers alliages d'aluminium, afin d'aboutir à une solution optimum entre caractéristiques mécaniques et coût. Lors des essais de torsion, ces câbles en aluminium ont résisté à une torsion de plus de +/-100 degrés par mètre, pendant au moins 2 000 cycles, tout en offrant des performances identiques à leurs équivalents en cuivre. Nexans a en parallèle développé les matériels de raccordement, validés en essais longue durée en laboratoire extérieur. Le système est conçu pour une durée de vie correspondant à celle de l'éolienne.

Cette nouvelle solution de câbles de boucle souples en aluminium, qui sera fabriquée en France à l'usine Nexans de Bohain (02) et sur le site de Hof en Allemagne, vient compléter l'offre existante de Nexans de câbles rigides en aluminium destinés à la section inférieure de l'éolienne.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.nexans.com

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur