Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

partager sur les réseaux sociaux

Eolien briochin : la campagne d’études commence

| | | |

Par publié le à 23h55

Eolien briochin : la campagne d’études commence

La plate-forme Goliath à partir de laquelle seront effectués les carottages

Ailes Marines vient de débuter la campagne d’études géotechniques et géophysiques préalable à l’implantation d’un parc éolien en Baie de Saint-Brieuc. Des résultats qui resteront toutefois tributaires du Débat Public sur le projet qui doit être bientôt mené.

Ailes Marines, société créée par Iberdrola et Eole RES pour développer le champ éolien en mer de la Baie de Saint-Brieuc, en partenariat avec Areva, Technip et Neoen Marine, vient de démarrer deux campagnes d’études techniques, sur le site du projet du futur parc éolien.

Ailes Marines a mandaté la société GeoSea, filiale du groupe DEME, pour la réalisation de ces deux campagnes qui portent sur :
 

  • Une étude géophysique engagée depuis le 26 août 2012 pour une durée de 45 jours. Cette étude réalisée à l’aide de sondages par sonar à partir du navire Ixplorer affrété par GeoSea, déterminera précisément la topographie et la composition des fonds marins du site ;
  • L’étude géotechnique engagée depuis le 16 septembre 2012 pour une durée de 35 jours. Cette étude réalisée à partir du navire plate-forme Goliath affrété par la société GeoSea, repose sur une série de carottages d’une profondeur de 30 mètres. Les informations recueillies à l’issue de cette campagne et des analyses qui suivront, permettront de mieux caractériser le sous-sol du site.


Ces deux campagnes d’études, géotechnique et géophysique, permettront de parfaire le dimensionnement et la conception des futures éoliennes (jackets – pylônes en treillis métallique) et de confirmer les modes d’installation en mer des éléments du futur parc tels que les fondations, les câbles, la sous-station électrique et les éoliennes.

Un parc éolien de 500 MW

Le projet prévoit une centaine d’éoliennes de 5 MW unitaire, réparties sur une zone de 80 km² ayant une profondeur moyenne de 34 mètres, dont le partie sud serait à 17 km d’Erquy et du Cap Fréhel

 

 « Avec le démarrage de ces deux études, Ailes Marines vient de franchir une première étape déterminante dans le développement du projet éolien de la Baie de Saint Brieuc. Ces études et les informations recueillies doivent nous permettre de parfaire notre connaissance des fonds marins et sous-marins du futur site du champ éolien, afin de réaliser un projet en parfaite adéquation avec les caractéristiques du milieu », explique Emmanuel Rollin, Directeur du projet Ailes Marines.

Ces deux campagnes d’études s’inscrivent dans la période dite de ‘‘levée des risques’’ du projet éolien en mer de la Baie de Saint-Brieuc, telle que définie dans les conditions de l’appel d’offres du gouvernement. En effet, les conditions du processus d’appel d’offres exigent, entre autres, la réalisation par la société Ailes Marines d’études d’ingénierie dans les 18 mois suivant la nomination du lauréat, en avril 2012.

Mais le projet n’est pas pour autant sûr d’être réalisé. En effet, conformément aux dispositions du code de l’environnement, la Commission Nationale du Débat Public (CNDP) a décidé l’organisation d’un Débat Public sur le projet, qui est actuellement en phase de préparation.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.iberdrola.com/ & http://www.eoleres.com

 

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur