Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Article Précédent
Article Suivant
Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

partager sur les réseaux sociaux

Electronique grand public : trop vorace en énergie

| | |

Par publié le à 13h19

Electronique grand public : trop vorace en énergie

Réduire les besoins en énergie des produits de consommation courante s’inscrit dans la perspective des accords de Kyoto.

Une récente étude de CEA détaille la consommation énergétique des produits électroniques grand public et dresse un constat alarmant. Heureusement, l’application de la directive éco-conception vise à rendre plus sobres de nombreux produits de tous les jours. Une approche novatrice, mais qui ne peut prédire l’avènement de nouvelles catégories d'équipements.

Pour un même service rendu, la consommation d’énergie peut grandement varier. C’est le cas des systèmes audio dont les besoins vont de 1 à 5 en fonction du type de produit. La mise en veille de certains dispositifs s’avère gourmande, comme le montre ce graphique au sujet des systèmes audio. L’absence de données en ce qui concerne les chaînes Hi-Fi classiques s’explique par l’absence majoritaire de mise en veille sur ces appareils.


                  


Les nouvelles technologies sont parfois génératrices de sur-consommation. Pour les téléviseurs, les modèles à tube cathodique s’avèrent plus économes que les modèles LCD et Plasma. Mais il faut comparer ce qui est comparable : à surface d’affichage équivalente, à résolution similaire (Full HD, par exemple) et à type de réception identique l’avantage du tube cathodique n’est pas clairement démontré. Par ailleurs, les modes veille des écrans CRT ne plaident pas en faveur d’une technologie aujourd’hui marginale.
 

                   


                   



Avec la généralisation des Box Internet il y a dix ans, les foyers se sont massivement convertis au tout numérique et se sont équipés en conséquence. Le besoin en énergie des particuliers mais aussi celui des entreprises a donc progressé. L’accès à Internet en haut débit constitue un cas d’école puisque les boîtiers d’accès s’avèrent gourmands.


                   


Avec la progression de la qualité d’affichage, des produits très grand public comme les consoles de jeu voient leur consommation fortement progresser chez des fournisseurs comme Microsoft ou Sony. Seul Nintendo propose encore des produits sobres sur le plan énergétique, il est vrai que la qualité graphique et la puissance de calcul est moindre sur les produits de cette marque.


                   


Une étude réalisée pour le compte de l’association américaine CEA montre une nette augmentation de la consommation en énergie des ordinateurs fixes et des téléviseurs sur la période 2001 à 2007. Depuis, la généralisation des ordinateurs portables et l’apparition de téléviseurs plus économes tendent à minorer ces chiffres.


                  


D’après les projections réalisées aux Etats-Unis, les besoins en énergie des ordinateurs et des téléviseurs vont continuer à croitre dans les années à venir. Taux d’équipement et temps d’utilisation en hausse expliquent cette tendance de fond.


                 


A l’échelle européenne, l’application de la directive éco-conception vise à réduire les besoins en énergie électrique de très nombreux produits. Le total des économies escomptées dans le cadre des règlements actuels vise à réduire d’un minimum de 12 % en 2020 la consommation de courant par rapport à son niveau de 2009.


                 


Mathieu Brisou

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur