Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

Electronique automobile : l’architecture Autosar gagne en stabilité

| | | | |

Par publié le à 22h40

Electronique automobile : l’architecture Autosar gagne en stabilité

Faciliter les échanges et la mise à jour des logiciels et matériels

La révision 4.0.3 de l’architecture logicielle standardisée et ouverte destinée à simplifier les échanges et la mise à jour des logiciels et matériels embarqués dans les automobiles, qui vient d’être mise à disposition des membres du consortium, met l’accent sur la stabilité et la facilité de maintenance.
 

AUTOSAR (AUTomotive Open System Architecture) est une association internationale de développement regroupant plus de 160 membres : des constructeurs automobiles ; des équipementiers et des sociétés spécialisées dans l’électronique, les semi-conducteurs et l’informatique. Créée en 2003, elle a pour but de développer et d’établir une architecture logicielle standardisée et ouverte pour les véhicules de l’industrie automobile.

En simplifiant les échanges et la mise à jour des logiciels et matériels, Autosar garantit une plus grande maîtrise de la complexité croissante des systèmes électriques et électroniques des véhicules et permet une meilleure rentabilité tout en conservant le meilleur niveau de qualité.

La dernière révision 4.0.3 livrée par Autosar est disponible depuis janvier 2012 sur le site web de l’association. Elle est principalement centrée sur la maintenance et vise à renforcer la stabilité du standard. Elle corrige les problèmes des versions précédentes et améliore la facilité d’usage.
Autosar préserve ainsi les investissements faits dans les développements précédents. A la demande de ses partenaires, le support pour les réseaux partiels a également été introduit dans cette nouvelle révision. Autosar renforce donc la stabilité du standard et de ce fait son écosystème.

« L’objectif principal de cette phase III d’Autosar est la maintenance des versions existantes. Avec cette version 4.0.3, nous avons amélioré de façon significative la maintenabilité du standard et facilité ainsi la mise en œuvre par nos partenaires », explique Frank Kirschke-Biller, porte-parole d’Autosar.

Standardisation des réseaux partiels

La technologie des réseaux partiels, standardisée par Autosar dans les versions 3.2.1 et 4.0.3 est une contribution importante au besoin d’une gestion efficace de l’énergie dans les véhicules. Autosar est la première initiative à standardiser ces mécanismes.

La réduction d’énergie consommée par le système électrique est obtenue en réduisant dynamiquement le nombre de calculateurs actifs sur les réseaux de communication des véhicules. Autosar réalise, en effet, en mode opérationnel, le démarrage et l’arrêt de la communication sur les réseaux de groupes de calculateurs (Partial Networking Clusters). Il est de ce fait possible d’arrêter des fonctions comme le contrôle des sièges ou l’assistance au parking lorsqu’elles ne sont pas nécessaire.

Les versions 3.x et 4.0 sont amenées à coexister sur le marché dans les prochaines années, ainsi que le montre le plan de déploiement des membres fondateurs (Core Partners) d’Autosar. L’usage croissant d’Autosar dans les projets industriels rend nécessaire la stricte gestion de la compatibilité ascendante. C’est pour cette raison qu’un renforcement du processus de gestion de la compatibilité ascendante a été mis en place durant la phase III du développement du standard.

La compatibilité ascendante est documentée pour chaque révision afin d’accompagner les développements de nos partenaires. De cette façon, Autosar assure la stabilité du standard et la pérennité des développements logiciels fondés sur cette technologie clé dans l’industrie automobile mondiale.

Rappelons que les membres dirigeants d’Autosar sont le groupe BMW, Bosch, Continental, Daimler, Ford, General Motors, PSA Peugeot Citroën, Toyota et le groupe Volkswagen. A ces entreprises s’ajoutent plus de 160 membres qui participent activement à la réussite de ce partenariat. Toute entreprise rejoignant le partenariat peut utiliser gratuitement les spécifications Autosar.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.autosar.org
 

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur