Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

EDF achève l’installation des éoliennes offshores les plus puissantes au monde

| | |

Par publié le à 10h10 , mise à jour le 12/10/2017 à 13h39

EDF achève l’installation des éoliennes offshores les plus puissantes au monde

Une des cinq éoliennes installées au large de Blyth, en Angleterre.

La filiale britannique d'EDF dédiée aux énergies renouvelables vient d'achever l'installation d'un parc éolien en mer de Blyth : cinq turbines les plus puissantes jamais mises en place, reliées à la terre ferme par des câbles d'une tension de 66 kV, et posées sur le fond marin avec des fondations gravitaires.

EDF Energy Renewables vient de terminer la construction d’un parc éolien pilote en mer de Blyth. Les cinq turbines de 8,3 MW sont les plus puissantes installées en mer. Elles sont reliées à la côte avec des câbles de 66kV - une tension jamais utilisée jusqu’à présent sur un parc éolien en mer. La technique de « flottaison et submersion », qui a permis d’installer les fondations, est également une première.

D’une puissance de 8 MW, chaque turbine est dotée d’un mode de puissance augmentée. C'est à dire un changement logiciel qui lui permet d'atteindre 8,3 MW. Situé à 6 km au large des côtes de Blyth, au Nord-Est de l’Angleterre, le champ d’éoliennes a donc une puissance totale de 41,5 MW. En prenant en compte l'intermittence avec un facteur de charge de 0,369 (ratio entre l’énergie produite et l’énergie qu’elle pourrait produire à son maximum), l’énergie délivrée permet d’alimenter environ 34 000 foyers britanniques.

Les 11 km de câbles sous-marin d’une tension électrique de 66 kV en courant alternatif ont été enterrés et assurent la liaison avec le réseau à terre. C'est la première fois qu'une ferme éolienne offshore britannique utilise un tel voltage. Il permet notamment d'augmenter l'efficacité du transport d'énergie jusqu'à la côte.

Fabriquées quelques kilomètres au Sud, sur la rivière Tyne, les fondations « gravitaires » sont faites de ciment et d'acier. Elles ont été transportées par flottaison avant d'être immergées à environ 40 mètres de profondeur, sur le fond marin. Celui-ci avait été préalablement dragué et recouvert de plusieurs couches de graviers.

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur