Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

partager sur les réseaux sociaux

Dualo invente l’instrument de musique 100 % intuitif

| | | | |

Par publié le à 14h08

Dualo invente l’instrument de musique 100 % intuitif

Un instrument de musique novateur

La start-up francilienne a créé le "du-touch", qui marie les règles de l’ergonomie à celles de l’harmonie musicale. Elle ambitionne maintenant de commercialiser ce nouvel instrument à l’apprentissage intuitif et aux possibilités étendues, fruit d’un véritable effort de design.

 « Sur les instruments existant, les notes ne sont pas disposées de manière rationnelle par rapport aux règles de l’harmonie musicale. Résultat : il faut atteindre une certaine virtuosité avant d’obtenir un résultat et laisser parler son imagination ». C’est en partant de ce constat que Jules Hotriques et Bruno Verbrugghe, respectivement professeur de mathématiques et ingénieur en lutherie électronique, fondent la société Dualo en 2011. Pour ces Jazzmen, férus de musique, l’ambition est de développer l’instrument le plus intuitif possible. Ainsi né le du-touch, qui sera commercialisé dès le début 2013.

Dans son principe, l’instrument dispose, les unes à côté des autres, les notes qui sonnent bien entre elles au sens de l’harmonie musicale. Les objets musicaux comme les gammes sont alors représentés sur le clavier par des formes géométriques simples « plus besoin de savoir lire la musique : c’est une cartographie mentale de la musique totalement différente », souligne Bruno Verbrugghe.
Surtout, l’originalité du concept est de décliner cette organisation logique sur deux claviers séparés, qui alignent des intervalles de notes complémentaires : « toutes les tentatives de rationnaliser la disposition des notes ont été faites sur un seul bloc, ce qui rendait l’équation plus difficile ».  Soumis à plusieurs musiciens de renom, le concept est affiné depuis 2009.


                           

                                                                En vidéo, la génèse de Dualo


Restait à passer du concept brut à un instrument séduisant. Dualo se lance alors dans une démarche d’ergonomie menée en partenariat avec l’agence Nimos Design. Pour enrichir l’expérience musicale, Bruno Verbrugghe fait appel à l’interaction geste-son : des capteurs de pression sous les touches apportent l’analogie du son, des capteurs de mouvement introduisent des effets de modulations, etc… « L’idée était aussi de produire un instrument portable pour la scène », explique Bruno Verbrugghe. D’où le choix d’un synthétiseur électronique, plus compact qu’un système acoustique, et celui de l’apparence : un accordéon aux courbes épurées et futuristes. Plusieurs prototypages en impression 3D seront nécessaires pour peaufiner la coque en résine de l’instrument.

Au point sur le fond et la forme, Dualo a déjà produit une vingtaine de « versions beta ». Toutes ont déjà convaincu des ambassadeurs comme le batteur Cyril Atef (Bumcello, M), l’accordéoniste-pianiste « Fixi » (Java) et Khalid K.

A présent, la start-up basée à la Courneuve (93) prépare la production en série pour la mi-2013. Son objectif : baisser les coûts et proposer une version grand public. Pour tenir les promesses de prise en main rapide, les créateurs du "du-touch" planchent aussi sur une méthode d’apprentissage originale. Adaptée au fonctionnement très visuel de l’instrument, « celle-ci sera inspirée des jeux vidéo de type karaoké, comme Guitar Hero. Elle permettra à tous types de public d’explorer la pratique musicale dans la notion de plaisir, et non celle de contrainte », conclut Bruno Verbrugghe.

Hugo Leroux
 

Dualo en bref :

Création : 2011
Implantation : : La Courneuve (93)
Fondateurs : Jules Hotriques et Bruno Verbrugghe

Effectifs : quatre personnes
Contact : Bruno Verbrugghe
Mail : contact@dualo.org
Site Web : http://dualo.org/

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur