Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

Drones, robots, réalité virtuelle...5 technologies qui révolutionnent le nucléaire

| | | | |

Par publié le à 08h01

Drones, robots, réalité virtuelle...5 technologies qui révolutionnent le nucléaire

Pour renforcer la sécurité des opérateurs, améliorer les performances en termes de productivité ou encore s’ouvrir à de nouveaux marchés, Areva se base sur différentes technologies. Robot, drone, simulateur, tablette, scanner 3D… voici 5 technologies qui permettent à Areva de révolutionner le nucléaire. 

 

Le nucléaire s'empare de nouvelles technologies pour renforcer la sécurité de ses opérateurs, notamment en envoyant des robots sur les sites à risque ou en les formant avec des outils numériques, pour améliorer ses performances en termes de productivité mais également pour s'ouvrir à de nouveaux marchés. Pour y parvenir, les robots, drones, simulateurs, tablettes - autant d'outils technologiques tendances - constituent des alliés de poids.

Riana, le robot terrestre

Riana est un robot terrestre d’investigation modulable permettant l’accès à des zones radioactives difficiles d’accès ou interdites aux opérateurs. Son but : recueillir tout type de données (physiques, radiologiques et prises d’échantillons). Le robot est doté d’une conduite automatique, de quatre roues motrices, de trois caméras embarquées et de deux lasers 2D.

Dorica, le drone d’investigation

Le drone d’investigation d’intérieur Dorica recueille des données en hauteur ou à l’aplomb des murs dans les zones radioactives. Pour cela, il dispose de deux caméras, six sonars d’orientation et une sonde de mesure. Facilement pilotable, le drone peut réaliser des photos et du live HD durant une autonomie totale de 15 minutes. Au-delà, la batterie peut être remplacée instantanément.

Le simulateur de conduite

Dans une cabine équipée d’écrans, sonorisée et reproduisant les conditions d’un réacteur nucléaire, le conducteur de ponts polaires s’entraine. Cette sorte de grue qu’est le pont polaire permet de déplacer des pièces de plusieurs centaines de tonnes dans des réacteurs nucléaires. Une version sous lunettes 3D de réalité virtuelle a également été mise au point pour faciliter le transport de l’outil.

Manuela, la tablette topographique

La tablette numérique Manuela permet de  réaliser en temps réel une topographie et une cartographie des lieux d’intervention. Celle-ci scanne et numérise l’environnement où il se trouve. Les données recueillies permettront ensuite de simuler des scénarii d’intervention dans ces lieux radioactifs. Mise au point à partir de la caméra Kinect (accessoire de jeux vidéo), Manuela permettrait de diviser par dix le temps d’intervention sur site.

Le scanner 3D

Le scanner 3D, équipé d’une protection spécifique, permet de cartographier en trois dimensions des équipements et bâtiments de zones radioactives sans risquer de contaminer le matériel. Amovible à 360°, le rendu sur écran est proche du réel : il donne des images détaillées de la zone d’intervention. Ce qui permet d’offrir aux opérateurs une base complète et précise des installations parfois complexes à démanteler. 

 

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur