Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

partager sur les réseaux sociaux

Digitalisation : tous connectés !

| | | | |

Par publié le à 06h37

Il y a moins de trente ans, Internet était un réseau réservé à quelques initiés. Aujourd'hui, il est constamment consulté, alimenté, modifié à partir d'un simple appareil mobile. Il a bouleversé tous les secteurs de l'économie, et s'est même invité au coeur de l'usine. Son déploiement fait l'objet de projets audacieux pour que tous les habitants du monde puissent y accéder.

En 1945, l'auteur de science-fiction Arthur C.Clarke imagine la mise en orbite géostationnaire de trois satellites pour réfléchir des ondes radios. S'attendait-il un tel essor des télécommunications dans la seconde moitié du XXe siècle ? Son idée a en tout cas été concrétisée pour la première fois en 1960 grâce à Echo1A, un véritable mastodonte de 30 mètres de diamètre. Ce premier satellite de télécommunications, placé en orbite en 1960, reflétait de façon passive les ondes reçues, comme un miroir, sans les amplifier.

Depuis, les technologies de télécommunications satellitaires ont considérablement évolué, accompagnant la révolution Internet. Pourtant, en ce début du XXIe siècle, malgré les connexions filaires, les satellites ou les fibres optiques, plus de la moitié de la population mondiale n'a pas accès à Internet. D'où des projets, lancés notamment à l'initiative de Facebook et Google, pour faire reculer ces « zones blanches ». À l'instar des satellites, il s'agit de passer par le ciel, mais sans viser aussi haut, grâce à des drones ou des ballons placés dans la stratosphère, à environ 20 kilomètres au-dessus du sol. C'est ce qu'ambitionne Google avec les Loon, des ballons de 15 mètres de diamètre qui doivent évoluer à 20 kilomètres du sol pour offrir une connexion à 80 kilomètres à la ronde. Objectif : passer au 100 % connecté, partout sur le globe.

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur