Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

Design : une montre magnifie le différentiel mécanique

| | |

Par publié le à 12h47

Design : une montre magnifie le différentiel mécanique

Mettre en avant le côté Arts Mécaniques en Mouvement

Le studio de design Peugeot Design Lab collabore avec l’horloger suisse Pecqueur Conceptuals pour créer une montre-concept mettant en valeur le différentiel mécanique, par ailleurs largement utilisé en automobile. Histoire d’une collaboration réussie.

Après avoir réalisé des travaux de positionnement et d’identité pour la nouvelle marque horlogère suisse Pecqueur Conceptuals, le studio de design Peugeot Design Lab vient de dévoiler au Salon international de la haute horlogerie (SIHH 2015), qui se tient en ce moment à Genève, la première montre-concept à complication haut de gamme de ce fabricant.

Cette marque est née de la volonté du cabinet Suisse Noosphaire de créer une marque horlogère ayant une approche ‘‘Arts mécaniques en mouvement’’, associant esthétique et innovation technique à la dynamique du mouvement. « L’apport de Peugeot Design Lab a été considérable car il nous a permis, dès les toutes premières phases de développement de notre projet, d’affiner sensiblement notre approche en nous aidant à définir des codes précis pour délimiter le territoire de notre marque. Cette collaboration nous a permis d’obtenir une cohérence parfaite entre l’image que transmet le design de notre premier produit et les messages émis par les différents outils de communication développés en parallèle pour en assurer la promotion à travers son positionnement distinct », explique Jean-Philippe Coulaud, responsable de Noosphaire.

Un cœur en forme de différentiel

Pour la création de la montre-concept, une attention particulière a été portée au développement de la complication horlogère GMT. En horlogerie, une complication est une fonction autre que l'affichage de l'heure, des minutes et des secondes, et qui peut être astronomique, pratique ou technique. Cette complication horlogère GMT indique simultanément l’heure de domicile et l’heure du second fuseau sur deux cadrans, sans pour autant dédoubler son mécanisme, grâce à sa mécanique spécifique avec différentiel qui a servi de point d’accroche dans le design de la montre.

                        
                                                    Valoriser la mécanique

Cette référence au différentiel est importante pour Pecqueur Conceptuals, car c’est Onésiphore Pecqueur, ingénieur mécanicien français passionné de mathématique et maître horloger par passion qui l’inventa en 1827. Une invention qu’il appliqua en 1829 à l’entraînement des roues à un chariot à vapeur et qui fit ensuite flores dans le monde de l’automobile.

Le calibre OP 21/1-15, créé spécifiquement pour cette montre, est fidèle au principe originel de Pecqueur, avec une construction étagée et non à plat, contrairement aux différentiels horlogers classiques. Cette architecture innovante est basée sur des engrenages à renvoi d’angles. Elle offre un rendu esthétique aérien avec d’élégants jeux de profondeur. Elle donne également à la montre des avantages fonctionnels, avec une réduction des phénomènes de friction et une consommation d’énergie moindre, qui assurent une meilleure autonomie, ainsi qu’une précision supérieure.

Un travail collaboratif

L’objectif de Peugeot Design Lab a été de mettre en relief la personnalité distinctive de la marque Pecqueur Conceptuals, faite d’élégance sensuelle sublimée par des détails novateurs et subtils, à travers le design combiné du cadran et du boîtier de cette montre-concept. Pour définir les meilleurs volumes et faire naître une harmonie parfaite entre les différents affichages de la montre, Peugeot Design Lab a travaillé en étroite collaboration avec le bureau d’études de la manufacture horlogère Le temps manufacture (LTM) située à Fleurier (Suisse).

                        
                                     Différentes études pour le pont de différentiel

L’architecture toute en strates de cette montre-concept joue de subtils jeux de profondeur. Les différents cadrans d’affichage donnent l’impression dynamique d’être des rouages articulés les uns aux autres, reflétant l’effet recherché de mouvement. Pièce maitresse du concept, le pont du différentiel chevauche le cadran de l’heure locale. Il surplombe l’espace évidé où réside le composant mécanique icone de la montre, le différentiel, magnifié par un traité de matière cuivré. Ce pont invite à plonger au cœur de la révolution mécanique de la complication horlogère GMT.

Le boîtier quant à lui, est taillé, sculpté, pour un allégement de matière dans le but d’offrir une montre fine et légère qui présente des modelés élégants et subtils. Des effets de matières viennent animer le design fluide et sensuel des éléments du boîtier, jouant entre métal brossé, poli, et effet satiné. Le cadran présente un traité en ‘‘côte de Genève’’, décor intérieur fait de lignes ondulées dont le relief se joue des jeux de lumière, et qui inscrit la montre dans les codes exclusifs de la haute horlogerie.

Ensuite, d’après les fichiers fournis par Peugeot Design Lab, la société Les artisans boîtiers de la Chaux-de-Fonds dans le Jura Suisse a conçu la boîte de la montre et permis à LTM d’assembler les deux premiers prototypes de cette montre-concept présentée aujourd’hui.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.pecqueurconceptuals.com & http://www.peugeotdesignlab.com

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur