Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

Design : un nouvel écrin pour le Strate Collège

| | |

Par publié le à 11h05

Design : un nouvel écrin pour le Strate Collège

Le rêve de tout éléve-designer ou professeur de design.

J’ai eu la chance de visiter en avant-première avec Jean-René Talopp le bâtiment qui va bientôt accueillir l’école de design. Fidèle à son enseignement elle a voulu un bâtiment éco-conçu minimisant la consommation énergétique. Structure acier, chauffage par géothermie, verres lumineux très isolants : elle a mis la haute technologie au service du design.

Les 450 élèves et la centaine de professeurs de la célèbre école de design de la région parisienne vont bientôt déménager pour rejoindre un bâtiment tout neuf de 3 000 m² sur les hauteurs de Sèvres, surplombant le nouveau quartier qui devrait remplacer les anciennes usines Renault de Billancourt.

« C’est un projet que nous avons depuis sept ans. Il a fallu négocier l’achat du terrain auprès de TDF, obtenir le permis de construire, passer deux années en recours avec des propriétaires voisins qui préféraient un terrain vague sous leurs fenêtres plutôt qu’une école de réputation internationale et enfin construire. Mais ca y est, nous sommes à la veille du grand nettoyage du chantier qui va précéder le déménagement », se réjouit Jean-René Talopp, président du Strate Collège et porteur de ce projet de 6 millions d’Euros. 


                                                                                 

« Nous avons bâti l’école dont tout élève-designer et tout professeur rêvent, d’ailleurs tous ont été largement consulté au début du projet pour exprimer leurs besoins et ce projet en est la synthèse ».

De fait, le Strate Collège va doubler sa superficie et disposer maintenant d’une dizaine de salles de cours, de trois laboratoires informatiques, de cinq ateliers, dont un avec monte-voiture pour travailler sur des concept-car à l'échelle un, et d’un amphithéâtre modulable de 160 à 220 places. Le tout dans un immeuble entièrement câblé. Les élèves bénéficieront aussi d’une cafétéria sur place et d’une petite résidence universitaires de 44 chambres attenante à l’immeuble. Sans compter une autre résidence de plus de 200 chambres à quelques centaines de mètres, un parc des sports avec piscine et quelques autres équipements de loisirs, le tout à proximité des transports en commun.

L’équilibre de l’acier et du verre

L’équipe du Strate Collège, qui met largement en avant l’éco-conception dans son enseignement, a aussi voulu rester fidèle à ses principes jusque dans les choix architecturaux et techniques qui ont été faits pour ce bâtiment. Ainsi, la structure est en acier, car c’est un matériau 100 % recyclable en fin de vie, qui présente de plus un faible coût. Voulant jouer la carte de la technicité du bâtiment, cette structure métallique est apparente à l’intérieur, tout comme les chemins de câbles et autres gaines de ventilation. De même, les sols sont réalisés en béton noir poli.

« Au niveau architectural extérieur, nous avons essayé de trouver un juste équilibre entre une surface maximum de bardage isolant, garantissant une moindre consommation énergétique, et une surface vitrée qui laisse largement entrer un maximum de lumière ». Pour cela des planches de verre Profilit de Pilkington ont été utilisées pour réaliser les murs rideaux éclairant les salles de cours. Fabriquées en verre recuit armé par des fils métalliques longitudinaux, elles s’emboîtent les une dans les autres sans montants verticaux. Cela procure une lumière importante sans ombres portées dans les salles, tout en présentant un aspect extérieur translucide. Le toit débordant protége ces murs du rayonnement solaire direct.

De même, les fenêtres font appel au Planistar de Saint-Gobain, un verre sur lequel est déposé par pulvérisation cathodique sous vide une très fine couche de matériaux d’origine métallique, qui réfléchit le rayonnement infrarouge dû au chauffage et contrôle le rayonnement solaire. « C’est une nouvelle génération de produit qui est beaucoup plus performante que l’Antélio largement utilisé depuis une vingtaine d’années ».

Une climatisation écologique

La climatisation a fait, elle aussi, l’objet d’un autre pari. « Nous avons misé sur la géothermie, mais nous sommes sur une colline, il était donc impossible d’aller chercher de l’eau chaude en profondeur. D’où le recours à un réseau de 16 puits de 100 mètres de profondeur, répartis sur les 5 800 m² du terrain, dans lesquels un circuit étanche véhicule de l’eau glycolée à 12°C. Celle-ci alimente des pompes à chaleur qui réchauffent ou refroidissent le bâtiment suivant la saison ». Un investissement de 600 k€ qui devrait être rentabilisé en une quinzaine d’années. Enfin, l’eau de pluie est récupérée pour assurer l’arrosage des jardins.

« Cette nouvelle implantation nous rend voisin du CTIF (Centre Technique des Industries de la Fonderie). Depuis un an, nous avons fait connaissance et nous nous sommes aperçus que nous avions beaucoup à apprendre les uns des autres. D’où l’idée de faire des cours croisés de découverte. Nous allons même aller plus loin. Nos deux structures voulaient s’équiper d’outils de prototypage rapide 3D. Nous avons croisé nos cahiers des charges et décidé de nous équiper de deux technologies radicalement différentes, qui seront accessibles aux deux entités ».

Comme quoi l’écologie n’empêche pas les relations de bon voisinage !

A la semaine prochaine.

Pour en savoir plus : http://www.stratecollege.fr

Jean-François Prevéraud, journaliste à Industrie & Technologies et l’Usine Nouvelle, suit depuis plus de 28 ans l’informatique industrielle et plus particulièrement les applications destinées au monde de la conception (CFAO, GDT, Calcul/Simulation, PLM…). Il a été à l’origine de la lettre bimensuelle Systèmes d’Informations Technologiques, qui a été intégrée à cette lettre Web hebdomadaire, dont il est maintenant le rédacteur en chef.
 

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur