Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Article Suivant
Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

partager sur les réseaux sociaux

Design : le Peugeot Onyx récompensé

| | | |

Par publié le à 15h08

Design : le Peugeot Onyx récompensé

Un concept décliné sur trois véhicules

Le concept car de Peugeot présenté au Mondial de l’Auto a été reconnu comme Best Concept par notre confrère Autoweek. Une distinction qui récompense une approche novatrice de l’automobile qui fait une large place à des matériaux jusque là peu employés tel le cuivre ou recyclés comme le feutre ou le papier journal.

   Le Mondial de l’Auto 2012 a été marqué par la présentation d’un certain nombre de Concept Car, et Peugeot a été distingué pour son typique Onyx, par notre confrère Autoweek.

Le studio de design de la marque sochalienne avait en effet choisi de décliner sa vision de l’avenir des moyens de mobilité personnels autour de la même approche sur trois véhicules novateurs : une supercar ; un scooter et un vélo.

La supercar Onyx s’est vue attribuer le titre de Best Concept et a ainsi été récompensé dès sa première sortie. Cette distinction récompense la réflexion engagée sur l’intuitivité et les matériaux. Car, au-delà de son esthétique époustouflante, de son moteur V8 hybride Diesel en position centrale arrière, de ses hautes performances, Onyx explore de nouveaux matériaux, bruts, pour aller encore plus loin dans l’efficience.

Reposant sur une structure en carbone extrêmement légère, la carrosserie associe le cuivre au carbone en un contraste spectaculaire. L’habitacle est lui aussi économe en matière, ne gardant que celle utile à la réalisation des pièces et à leur tenue, au plus près des occupants. Onyx montre qu’il est désormais possible de concilier exigences de la clientèle, hautes performances et préservation des ressources naturelles.

Place aux matériaux recyclés

Composé de feutre, totalement recyclable, l’habitacle est modelé sans couture ni raccord. Il crée autour des occupants un véritable cocon qui, enchâssé dans la structure en carbone, remplit les fonctions autrefois assurées par plusieurs pièces : insonorisant ; isolant thermique ; sol ; console haute ; pavillon ; sièges baquet. Les occupants font corps avec une pièce homogène, qui permet en plus de réduire la masse.


                                       


La planche de bord est réalisée dans un ‘‘bois’’ d’un nouveau type, le Newspaper Wood, produit par recyclage de journaux usagés. L’illusion est parfaite avec des veines, qui parcourent la surface. Mais une lecture plus attentive en révèle le secret avec l’apparition de caractères d’imprimerie.

Egalement en feutre, la console comporte une pièce en cristal. Il s’agit du réservoir, dont le niveau est indiqué sur la face supérieure par de fines ciselures. Mais il contient également dans une enveloppe interne l’essence de cette supercar, son esprit. Diffusé dans l’habitacle par les aérateurs, ce parfum restitue l’osmose des matières utilisées.

La planche de bord accueille le combiné en position tête haute. Sur le contour du combiné, le régime moteur et la vitesse sont indiqués par des pièces métalliques, apparaissant ou disparaissant à la manière des touches d’un piano. Le fonctionnement de la motorisation hybride est quant à lui indiqué par les écrans numériques.

Jean-François Prevéraud

 

                                      

                                                    Mais Onyx c'est aussi un scooter ...


                                      

                                                                 ... et un vélo.

 

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur