Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

Des ultrasons pour contrôler la qualité du matériau des vannes chez Total

| | | |

Par publié le à 23h34

Des ultrasons pour contrôler la qualité du matériau des vannes chez Total

Une solution facilement transportable sur le terrain

Le Cetim reçoit le prix Total de la technologie pour une solution innovante de contrôle de la qualité du traitement thermique des vannes moulées en acier au carbone. Une méthode simple, rapide, économique et en plus portable.
 

Pour améliorer le contrôle de la qualité du traitement thermique des vannes moulées en acier au carbone, Total a développé en collaboration avec le Cetim, Institut technologique de mécanique, une solution innovante de contrôle. Celle-ci est basée sur Cetim-Trius, une méthode ultrasonore qui s’appuie sur l’analyse de la taille de grain de la microstructure du métal. Cette solution a par ailleurs été récompensée par le Prix Total de la Technologie.

« Afin d’améliorer la sécurité et la fiabilité de nos centres de production, nous souhaitions contrôler par une méthode simple, rapide et à faible coût, la qualité du corps des vannes moulées en acier carbone qui nous sont livrées », explique François Dupoiron, expert matériaux chez Total.

Pour répondre à cette problématique, Total a fait appel aux experts du Cetim et c’est une solution de Contrôle non destructif (CND) utilisant les ultrasons qui a été proposée.

Élaborée en collaboration avec les ingénieurs de Total, cette méthode repose sur l’utilisation d’une onde ultrasonore qui est émise par un palpeur placé sur la surface du matériau à contrôler. L’onde, qui se propage, est réfléchie par la surface opposée de la pièce. Elle est ensuite recueillie par le même palpeur. Le spectre fréquentiel du signal ultrasonore, directement influencé par la taille des grains, est analysé. Le résultat obtenu est alors comparé à un seuil déterminé qui permet de classer les vannes en trois catégories : conforme ; non conforme ou douteuse. Les mesures sont répétées en différents endroits de la vanne. Portable, cette solution peut être utilisée quasiment partout.

« Pour confirmer la justesse des mesures ultrasonores effectuées par le Cetim, nous avons contrôlé une soixantaine de vannes en vérifiant la taille de grain via la méthode des répliques métallographiques », précise François Dupoiron.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.cetim.fr
 

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur