Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

Des nanotechnologies pour suivre la température des prélèvements

| | |

Par publié le à 11h11

Des nanotechnologies pour suivre la température des prélèvements

Un code couleur indique le respect de la chaîne de température des échantillons.

La start-up Nanolike s’est alliée à l’éditeur de logiciels For-Age pour mettre au point un tube capable de suivre la température des échantillons biologiques. Un simple voyant lumineux permet de vérifier les bonnes conditions du transport.

Nanotrack garde en mémoire la température d’échantillons biologiques comme des tubes de sang. Le tube plastique de la société Nanolike intègre un semi-conducteur en silicium en guise de capteur. Transporté dans une boîte ou une mallette avec d’autres échantillons, il permet de suivre la température de ces-derniers sur un trajet plus ou moins long, par exemple entre une zone de prélèvement et le laboratoire d’analyses.

La vérification du respect de la chaîne de température se fait par simple pression sur le tube, grâce à une série de LED couplées au capteur de Nanotrack : vert, le ou les échantillons sont restés à bonne température, orange ou rouge, ils sont certainement sortis de la fourchette.

« Nanotrack répond à un besoin non-satisfait des laboratoires », explique Jean-Jacques Bois, gérant de Nanolike. « Il existe des solutions, comme des clés USB ou des puces RFID, mais le contrôle n’est pas systématique ». Pourtant, une norme existante, la norme NF-15189, prévoit que chaque laboratoire d’analyse de biologie médicale dispose, d’ici 2016, d’un système de traçabilité efficace de la température.

Nanolike travaille déjà sur la deuxième génération de capteur. Grâce à son savoir-faire sur le dépôt maitrisé de nanoparticules, la start-up envisage d’intégrer la mesure de température directement dans les tubes de prélèvements, par exemple par le biais de films intelligents. Cette version serait communicante et permettrait de récupérer un suivi temporel de la température pour chaque échantillon.

La première version du Nanotrack sera présentée lors des Journées Internationales de la Biologie les 7, 8 et 9 novembre 2012 prochains à Paris. Les tubes témoins peuvent être soit achetés, soit loués comme un service avec la suite logicielle de For-Age.

Ludovic Fery
 

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur