Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

Des nanopores pour séquencer l’ADN

| | |

Par publié le à 15h04

Des nanopores pour séquencer l’ADN

Noblegene Biosciences développe un séquenceur d'ADN de nouvelle génération

Un automate combinant nanotechnologies et un système de lecture optique à haute vitesse promet de réduire drastiquement les coûts du séquençage de l’ADN. C’est une voie incontournable pour que le test devienne demain un examen de routine.

Le séquençage intégral, par opposition au dépistage des maladies génétiques qui cible des gènes précis, implique de décoder l’ensemble du génome. Pour certains, son essor augure d’une nouvelle forme de médecine, plus personnalisée, capable par exemple de prédire la réponse d'un patient à un traitement. Mais le coût du séquençage complet, de l’ordre de plusieurs milliers d’euros par génome, reste à ce jour prohibitif.

La course de vitesse engagée entre plusieurs technologies concurrentes participe toutefois à réduire les coûts. Parmi ces dernières, celle de la start-up Noblegene Biosciences est en bonne position. Le séquenceur de la société américaine combine deux approches : comme les automates d’Illumina, il utilise des marqueurs fluorescents pour baliser les quatre différentes briques de base de l’ADN, les nucléotides, et les identifier. 


                       
                                      La puce à ADN de Noblegene Biosciences 
                                 combine marqueurs fluorescents et nanopores



Sauf qu’il travaille à partir d’une molécule unique, ce qui économise du temps et des réactifs par rapport aux séquenceurs concurrents. Comme les dispositifs que développe Roche et IBM, le système emploie une matrice avec des nanopores. Le filament d'ADN est aspiré à travers les minuscules trous par des échanges ioniques, et lu grâce à un capteur photographique de type CMOS. Chaque nucléotide qui passe à travers le pore se sépare de son marqueur coloré, ce qui se traduit par un flash fluorescent. Le signal n’a plus qu’à être analysé pour déterminer l'enchaînement exact des nucléotides.

Depuis sa création mi-2010, Noblegene Biosciences a reçu des financements importants pour développer sa technologie, notamment un soutien de 4,2 millions de dollars en septembre dernier de la part du National Human Genome Research Institute

Ludovic Fery

Pour en savoir plus : http://www.noblegenbio.comwww.noblegenbio.com
 

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur