Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Article Précédent
Article Suivant
Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

Des jambes biomorphiques pour des robots plus agiles

| | | | |

Par publié le à 17h22

Des jambes biomorphiques pour des robots plus agiles

Les déplacements des robots sur des terrains difficiles restent l'une des problématiques majeures de la robotique. Un groupe de chercheurs américains basé en Floride s'inspire de la structure musculo-squelettique présente naturellement chez les animaux pour développer des systèmes plus agiles et plus efficaces. Démonstration en vidéo avec l'un de leur prototype, un robot à six pattes inspiré d'un cafard.

Une équipe d'ingénieurs en informatique menée par Luther Palmer au sein du laboratoire de robotique biomorphique (Biomorphic Robotics Lab) de l'Université de Floride du Sud (USF) travaille depuis plusieurs années à la conception d'une nouvelle génération de jambes robotiques, plus intelligentes et plus agiles. Ils s'inspirent de la biomécanique présente chez les animaux capables de franchir rapidement des terrains variés et difficiles, comme les chevaux ou les cafards, pour mettre au point les algorithmes qu'ils utilisent dans leurs simulations informatiques.

L'un des défis de ces recherches est de concevoir des jambes qui bougent efficacement à l'aide d'actuateurs similaires à des muscles, mais sans nécessiter trop de puissance de calcul. Les chercheurs travaillent de plus à la mise au point d'un système d'absorption de chocs (absorption, stockage et rejet d'énergie) proche de celui que procurent naturellement les ligaments et les tendons. Le but de l'équipe est de récupérer les meilleurs méthodes de mouvement créées par l'évolution pour les intégrer dans leurs créations.

Leurs recherches, qui ont été financées par la National Science Foundation, couvrent un vaste champ d'applications : des robots militaires pour accompagner les soldats au front, des robots d'exploration spatiale capables de galoper sur Mars, des robots de secourisme qui peuvent chercher des victimes dans des terrains très accidentés, etc. Luther Palmer imagine déjà des robots chevaux pour porter des charges, des robots blattes pour mener des opérations de surveillance, ou encore des robots rongeurs qui prépareraient des exoplanètes à la colonisation humaine. Le but ultime est d'obtenir des robots qui peuvent courir, sauter et même franchir des murs selon les besoins.

Ci-dessous, une vidéo de présentation des recherches par la National Science Foundation :

Démonstration plus détaillée du RecoRoach, un robot hexapode :

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur