Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

Des disques de sauvegarde longue durée pour le nucléaire

| | |

Par publié le à 10h55

Des disques de sauvegarde longue durée pour le nucléaire

Exemple de disque produit pour l'Andra.

Grâce à la gravure entre deux disques de verre ou de saphir, la start-up Arnano garantit un stockage de données plus pérenne que les supports informatiques traditionnels. Des industries sensibles comme le nucléaire ont manifesté leur intérêt pour la technologie.

Inaltérables, infalsifiables, quasi-indestructibles… Les données gravées par Arnano ne résistent pas qu’à l’épreuve du temps. La spin-off du CEA exposait ses disques très particuliers le 21 juin 2012 à Grenoble, lors d’une journée vitrine technologiques du pôle de compétitivité Minalogic.

La société a acquis un savoir-faire particulier en matière de photolithogravure. La technique lui permet de graver et miniaturiser, avec une résolution de 20 nanomètres, jusqu’à 10 000 pages en format A4 en format analogique (textes, photos, éléments liés au patrimoine…), sur un disque de saphir. C’est à ce jour le support le plus robuste pour conserver de l’information, puisque sa durée de vie pourrait dépasser 2 000 ans.

Si Arnano travaille pour des collectivités sur la conservation du patrimoine, elle est aussi en lien avec des industriels pour qui la conservation de données est sensible. Outre le CEA, la start-up compte parmi ses clients l’Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (ANDRA). « L’Andra nous achète des démonstrateurs, et expérimente notre solution pour la signalisation de déchets », explique Alain Rey, président d’Arnano.

Les disques de saphir pourraient ainsi archiver la nature et le type de déchets radioactifs enterrés sur un site donné. Dans plusieurs centaines d’années, il sera encore possible d’accéder et de numériser les données, au moyen d’outils – microscope ou scanner – peu sensibles à l’évolution technologique.

Le seul talon d’Achille du système d’Arnano vient de sa fragilité : c’est pourquoi les disques gravées sont vendus avec une protection en silicone.

Ludovic Fery

Pour en savoir plus : http://www.arnano.fr/

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur