Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

Décanter et filtrer des eaux pluviales

| | | |

Par publié le à 18h07

Décanter et filtrer des eaux pluviales

Un concept qui s'intègre facilement dans le réseau d'eaux pluviales

Lauréat du premier prix de l’éco-innovation du salon Environord, le nouveau dispositif de Saint Dizier Environnement préserve la qualité des nappes phréatiques en piégeant les différents polluants.

Afin de préserver au maximum nos réserves d’eau, de nombreux procédés ont été développés pour collecter les eaux pluviales et favorisés leur infiltration. Mais, ces eaux présentent souvent des concentrations importantes en polluants, résultant du lessivage des sols imperméabilisés. Pour éviter une contamination probable des nappes phréatiques, Saint Dizier Environnement a mis au point le concept Stoppol qui conduit à une réduction significative des polluants.

Implanté directement sur un réseau DN 300, au plus près des ouvrages de collecte, le Stoppol, s’intègre facilement dans les filières de gestion des eaux de pluie. Il est constitué d’un panier dégrilleur inox pour retenir les macros déchets et d’un skid de décantation, sous la forme d’une série de coupelles, qui piège les matières en suspension ainsi que les contaminants fixés sur ces particules. Présents sous une forme dissoute ou colloïdale, les autres polluants (métaux lourds, hydrocarbures…) peuvent également être interceptés par la mise en place d’un kit de filtration. Une colonne d’aspiration permettra ensuite d’extraire la pollution piégée. Par ailleurs, la sortie de l'ouvrage est protégée par un dispositif siphoïde, destiné à empêcher l’entrée de pollutions flottantes éventuelles.

Testé par le Groupement Aquitain pour la Recherche et l'Innovation en Hydrologie (GARIH), le Stoppol a permis d'obtenir des taux d'abattement de 60 à 92 % de DCO, pour un rendement MES de 66 à 91 %. De plus, afin d’être le plus respectueux de l’environnement, ce produit a fait l’objet d’une démarche d’éco-conception, avec notamment l’introduction de matériaux composites.

Clément Cygler

Pour en savoir plus : http://www.saintdizierenvironnement.eu/
 

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur