Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

[Débat] Faut-il accepter le stockage des données biométriques ?

| | | | |

Par PROPOS RECUEILLIS PAR SÉVERINE FONTAINE publié le 20/02/2018 à 13h58

Editions
Abonnés

Les systèmes de reconnaissance faciale, de l’iris ou des empreintes digitales se généralisent sur les terminaux mobiles. Or les données biométriques – biologiques, comportementales ou morphologiques – sont qualifiées de « sensibles » par le nouveau règlement européen sur la protection des données (RGPD). Leur stockage présente des risques sécuritaires. Christophe Rosenberger, chercheur en biométrie et directeur adjoint du laboratoire Greyc à l'Ensicaen et Meryem Marzouki, chercheuse en sciences politiques au Cnrs et membre du laboratoire d'informatique de Paris 6, confrontent leurs points de vue sur le sujet.

Les données biométriques sont-elles plus critiques que les données personnelles ? Meryem Marzouki Les données biométriques, dont les données génétiques comme l’ADN, ne sont pas des données personnelles comme les autres. Elles ont été élevées au niveau des données « sensibles » par le Règlement européen sur la protection des[…]

Vous devez être abonné à Industrie & Technologies pour accéder à ce contenu

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous

Déjà abonné ?

Email Invalide

Mot de passe Invalide

Mot de passe oublié ?
Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique