Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

DCNS soude ses sous-marins sous atmosphère contrôlée

| | | |

Par publié le à 14h13

DCNS soude ses sous-marins sous atmosphère contrôlée

Souder des viroles de plus de 30 tonnes

Le chantier de construction naval utilise pour la première fois le soudage sous atmosphère contrôlée pour assembler les tronçons de coque. Une gageure avec des pièces de près de 9 mètres de diamètre pesant plus de 30 tonnes, mais qui fait gagner en qualité et réduit le temps d’assemblage de 15 %.

Le chantier de construction naval de DCNS à Cherbourg (50) vient de réaliser la première jonction de tronçons du Duguay-Trouin, 2e Sous-marin Nucléaire d’Attaque de type Barracuda, bâtiments qui remplaceront entre 2017 et 2027 les actuels sous-marins nucléaires de type Rubis.

C’est une étape importante dans la construction du deuxième de série puisqu’elle marque le démarrage de l’assemblage de la coque résistante du sous-marin qui conditionne sa profondeur de plongée.

Ces tronçons 12 et 13, situés en zone milieu du bateau, accueilleront, notamment, le poste de commandement de navigation et d’opération. Ces anneaux de plus de 30 tonnes chacun, pour 8,8 mètres de diamètre, ont été soudés sur la totalité de leur circonférence. Sur les 21 tronçons constituant la coque du Duguay-Trouin, dix sont aujourd’hui achevés et huit sont en cours de construction. Les opérations de jonction devraient durer jusqu’au début de l’année 2013.

Une première industrielle

Cette opération de jonction a été réalisée pour la première fois avec une nouvelle technologie industrielle pour ce type d’assemblage. Le soudage a été effectué sous flux, c’est-à-dire sous atmosphère contrôlée, améliorant la qualité de la soudure obtenue et les délais de réalisation.
Au total, entre préparation, réglages, préchauffage, soudage et contrôles, l’opération aura duré près de deux mois et permis de gagner 15 % de temps par rapport aux générations précédentes.

Après la réalisation du premier de série, le Suffren, le début de la construction de la coque du Duguay-Trouin puis du Tourville marque le démarrage de la série de 6 bâtiments qui est prévue. Un travail qui devrait mobiliser les équipes et les moyens industriels de DCNS jusqu’en 2027.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.dcnsgroup.com
 

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur