Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

Data center sous-marin, stockage d'hydrogène, salon 3D Print… les innovations qui (re)donnent le sourire

| | | | | | |

Par publié le à 10h47

Data center sous-marin, stockage d'hydrogène, salon 3D Print… les innovations qui (re)donnent le sourire

Difficile de trouver la motivation en ce début de semaine ? Voici une petite sélection d’innovations qui pourraient vous aider à esquisser un sourire. La rédaction d’Industrie & Technologies a repéré pour vous les actualités susceptibles de vous mettre de bonne humeur...Bonne lecture, et bonne semaine !

 

Un pas de plus vers le stockage d’hydrogène réversible

Sylfen et le Commissariat à l’énergie atomique (CEA) sont passés du prototype au démonstrateur. Ils ont annoncé le 28 mai avoir conçu, assemblé et testé le premier démonstrateur fonctionnel du Smart Energy Hub. Capable de produire et de stocker de l’hydrogène à partir d'eau lors d'un processus d'électrolyse, le système, réversible, peut aussi le réutiliser grâce à une pile à combustible. Egalement couplé à des batteries lithium-ion, l’ensemble est piloté de manière automatique par un logiciel.

Le data center sous-marin de Microsoft

Autosuffisant en énergie, il a été immergé mardi 5 juin près des îles Orkney en Ecosse. La raison ? Les océans sont constamment froids en profondeur et offrent un refroidissement naturel. Cette expérimentation est la deuxième phase du projet Natick qui tend à déterminer la viabilité économique de l’exploitation de data center sous-marins pour fournir des services de cloud computing ultra-rapides aux individus des villes côtières.

Des étiquettes connectées miniatures

Pour accélérer ses travaux de recherche sur la miniaturisation d’antennes et de systèmes embarqués à ultra-basse consommation, la start-up Uwinloc a signé un partenariat de co-développement avec le Laas-CNRS (Laboratoire d’Analyse et d’Architecture des Systèmes). Créée en 2015, elle développe une solution de géolocalisation intérieure à base d'étiquettes connectées. Autonomes en énergie, celles-ci collectent les champs magnétiques environnants pour s’alimenter. La technologie a déjà séduit une trentaine de grands industriels, parmi lesquels Airbus, Thales ou Safran.

Le meilleur du salon 3D Print

Le salon a regroupé pas moins de 250 exposants du secteur de la fabrication additive du 5 au 7 juin à Lyon. Plan tactile pour malvoyants, nouveaux matériaux, imprimante hybride ou encore maisons imprimées en 3D,… nous avons repéré pour vous les innovations marquantes qui y étaient exposées. Et notamment le lauréat du trophée 3D Print qui a récompensé cette année l’utilisation du procédé Optimdoor pour réduire la masse d’une porte d’avion fabriquée en 3D.

Une enzyme pour « digérer » certains plastiques

Des chercheurs de l’université de Portsmouth et du laboratoire américain des énergies renouvelables (NREL) ont trouvé une solution pour s'attaquer aux déchets plastiques grâce à une enzyme. Ils ont d’abord étudié une enzyme naturelle qui aurait évolué dans un centre de recyclage des déchets au Japon et qui permettrait à une bactérie de dégrader le plastique en polyéthylène téréphtalate (PET) en le digérant. Ils travaillent désormais sur l’amélioration de cette enzyme afin qu’elle puisse être utilisée industriellement pour décomposer les plastiques rapidement.

 

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur