Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Article Suivant
Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

Darwin, l’ami-robot

| |

Par publié le à 09h00

Darwin, l’ami-robot

Construire son kit robotique et le personnaliser à souhait, c’est ce que permet l’open source ! La rédaction d’Industrie & Technologies a réalisé pour vous une sélection de 5 plateformes robotiques ouvertes pouvant répondre à tous vos besoins. Parmi elles, le petit robot Darwin d'éducation de Robotis.

Darwin-OP est une plateforme ouverte de robot humanoïde. Entièrement open source tant au niveau matériel que logiciel, il est notamment programmable intégralement pour ce qui concerne ses mouvements. Par exemple, Darwin est capable de détecter une balle et de s’en servir pour jouer au football. A la moindre chute, le petit robot se relève ! Le robot humanoïde Darwin, proposé par la société Robotis en collaboration avec le laboratoire Romela (Robotcis & Mechanisms Lab) de l’université de Virginie, a été développé pour montrer comment la robotique humanoïde pouvait être utilisée dans l’éducation ou la recherche. Des chercheurs du Georgia Institute of Technology l’utilisent par exemple dans la kinésithérapie : ce type de robot permet d’accompagner les patients, grâce à des jeux simples, dans leur rééducation. 

La technologie

D’une hauteur de 45 centimètres et d’un poids de 2,9 kilos, le petit humanoïde ne met que 2,8 secondes pour se relever lorsqu’il est sur le dos, et 3,9 secondes lorsqu’il est sur le ventre. Sa vitesse de déplacement est de 24 cm/s. Il tire ses capacités de différentes technologies embarquées : gyroscope 3 axes, accéléromètre 3 axes, yeux avec Led ainsi que ses 20 servomoteurs (6 degrés de liberté pour chaque jambe, 3 pour chaque bras et 2 pour le cou). Le petit robot se programme grâce à un logiciel dédié, Roboplus, téléchargeable sur Internet.

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur