Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

Daniel Verwaerde : qui est le nouvel administrateur général du CEA?

| | | | | |

Par publié le à 11h05

Daniel Verwaerde : qui est le nouvel administrateur général du CEA?

Daniel Verwaerde directeur du CEA

Le Conseil des ministres a nommé Daniel Verwaerde, administrateur général du CEA. Il succède à Bernard Bigot, qui occupait cette fonction depuis 2009. Celui-ci s’installera dans l'année à la direction du projet Iter.

Son nom circulait depuis quelques jours, c’est officiel depuis mercredi 28 janvier : le patron de la Direction des applications militaires (DAM) du CEA, Daniel Verwaerde, 60 ans, remplace Bernard Bigot à la fonction d’Administrateur général du CEA.

Né en 1954, Daniel Verwaerde est ingénieur diplômé de l'Ecole Centrale de Paris. Spécialiste en modélisation numérique, il entre au CEA en 1978 à la Direction des applications militaires. En 1996, il devient directeur du programme Simulation, destiné à garantir la pérennité de la dissuasion après l’arrêt définitif des essais nucléaires. En parallèle, à partir de 1998, le Haut commissaire à l'énergie atomique lui demande d’étendre son action au développement de la simulation dans les grands programmes de recherche du CEA. Directeur du centre CEA/DAM Ile-de-France à compter de juillet 2000, il participe à la mise en œuvre de la politique d’ouverture des grands moyens de la simulation à la communauté civile, notamment via la création du projet Ter@tec, destiné à promouvoir le calcul numérique "hautes performances".

En janvier 2004, il devient directeur des armes nucléaires du CEA/DAM. A ce titre, il pilote l’ensemble des programmes Armes et Simulation, en particulier la maîtrise d’ouvrage du Laser Mégajoule. Il est nommé directeur des Applications militaires le 3 avril 2007. Outre les programmes Armes et Simulation, il est responsable des programmes de propulsion nucléaire, d’approvisionnement des matières stratégiques, de lutte contre la prolifération nucléaire et des programmes pour l’armement conventionnel confiés au CEA.

De son côté, Bernard Bigot, 64 ans, arrivé au terme de ses deux mandats, succèdera dans le courant de l’année à Osamu Motojima en tant que Directeur général du projet de recherche international Iter, pour un mandat de cinq ans. La décision a été prise par les sept membres (la Chine, l’Union européenne, l’Inde, le Japon, la Corée, la Russie et les Etats-Unis.) du consortium international qui construit le réacteur à fusion expérimental à Cadarache. La construction d’Iter a commencé sur le site du CEA à Cadarache, mais devrait toutefois souffrir de retards, en raison notamment du séisme de mars 2011 au Japon, qui a affecté des bâtiments ou devaient être construits et testés des composants importants d’Iter.

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur