Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

D-Wod lance le marché de la perruque virtuelle

| | | | |

Par publié le à 09h00

D-Wod lance le marché de la perruque virtuelle

D-Wod modélise les mouvements de chevelure suivant les demandes de leur client (degré de frisure, couleur, humidité...)

Représenter les chevelures virtuelles avec plus de réalisme et à moindre coût, telle est l’ambition de D-Wod, une start-up qui exploite les trouvailles du CNRS et de l’INRIA en matière de simulation de cheveux. L’audiovisuel et la coiffure sont les deux marchés ciblés.

Seriez-vous prêts à investir plusieurs millions de dollars dans la dernière coupe à la mode ? Pour animer les bouclettes rousses de Merida, l’héroïne hirsute du film d’animation Rebelle, le studio Pixar n’a, lui, pas hésité.

Grâce à la technologie de D-Wod – pour Digital wigs on demand, soit en français perruques virtuelles à la demande – les producteurs de contenu animé n'auront plus à couper les cheveux en quatre pour faire de la modélisation capillaire.

Le secret bien gardé de la start-up parisienne réside dans ses algorithmes de simulation du cheveu. Développés par des chercheurs du CNRS et de l’INRIA, ils sont liés à la fois à la simulation du cheveu unique, et de la chevelure entière, dit modèle ''Super-hélice'' (voir un article écrit sur le sujet en 2006). Un projet ''Cheveux'' financé par l'Agence nationale de la recherche, mené avec les PME Neomis Animation et BeeLight, a permis de concrétiser ces résultats sous une forme industrielle en 2011, en l'occurrence un plug-in pour Maya, le logiciel d’animation d’Autodesk.

Salons de coiffure high-tech

Sous l'impulsion de Bruno Gaumétou, par ailleurs dirigeant du studio Neomis Animation, la société D-Wod voit le jour pour exploiter commercialement l'outil développé. Dans le milieu du cinéma, la start-up offre deux types de service : soit le fichier numérique de la chevelure virtuelle en mouvement ; soit une série d’images de perruques finalisées pour la production. Toujours dans le domaine du loisir numérique, D-Wod collabore avec un partenaire pour adapter ses mèches virtuelles à l'univers du jeu vidéo.

Ensuite, D-Wod proposera ses services au marché de la coiffure. « Imaginons une cliente qui attend son tour au salon de coiffure, son visage est scanné, et elle peut accéder au catalogue des coupes disponibles, directement ajustées sur sa tête », explique Bruno Gaumétou. « Ce type de solution est déjà en test dans des salons, mais avec des perruques statiques. Nous voulons les remplacer par des chevelures dynamiques sur une échelle de temps de six mois ».

Ludovic Fery


Création : septembre 2012
Créateurs : Bruno Gaumétou, Fabienne Juin, Robert Topolovac, Damien Ancinelle                                           
Implantation : 32 boulevard de Strasbourg, Paris
Effectif : 4                                                              
Brevets : 1
Mail : wigs@d-wod.com
Tél : +33 6 87 25 28 64
Site Web : www.d-wod.com

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur