Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

Coup d’envoi des communications sans fil par la lumière

| | | |

Par publié le à 22h00

Coup d’envoi des communications sans fil par la lumière

Solution Visilink pour la transmission sans fil par LED

La technologie de transmission de données sans fil basée sur la modulation de la lumière des LED débarque sur le marché. Elle constitue une alternative aux technologies radio dans les applications sensibles.

La technologie de communication sans fil par modulation de la lumière visible des LED sort du labo. Baptisée VLC (Visible light communication), elle est lancée sur le marché par la société japonaise Outsanding Technologies sous le nom de Visilink. De quoi répondre aux besoins d’applications sensibles comme la défense, les hôpitaux ou l’avionique, où l’utilisation des technologies à ondes radio est contre-indiquée.

La technologie VLC fait l’objet de recherches intenses depuis quelques années surtout au Japon. Certains s’appellent Li-Fi par analogie au Wi-Fi, à la différence près que les ondes radio sont remplacées par la lumière visible des LED. Elle offre deux gros avantages. Le premier tient au fait qu’elle n’utilise pas le spectre hertzien, trop encombré aujourd’hui par des applications de toutes sortes. Le second réside dans l’absence de perturbations de type électromagnétique, ce qui la rend utilisable dans des environnements sensibles comme la défense, la santé ou l’avionique.

La technologie VLC consiste à moduler la lumière émise par une LED à une fréquence imperceptible à l’œil nu. A l’autre bout, ces changements de lumière sont captés par un photodétecteur. La solution complète fait donc appel à un transmetteur, un photodétecteur et un modem. Depuis son introduction au Japon en 2009, Visilink a prouvé sa capacité à transmettre des données sur une portée atteignant 42 km (avec une LED de 10 W) et un débit se montant à 160 Gbit/s.

En Europe, Schneider Electric a exploré le sujet au milieu des années 2000. Mais aujourd'hui c'est Siemens qui est l'industriel le plus actif en recherche sur le sujet. Ses chercheurs ont démontré en 2010 la possibilité d’atteindre des débits de 500 Mbit/s.

La solution Visilink comprend de modules d’émission et de réception, de photodétecteurs et de modems. Elle est proposée pour évaluation aux équipementiers de défense, fabricants de systèmes avioniques, aux spécialistes des feux de circulation et aux fournisseurs de systèmes d’affichage électroluminescents. La production en grands volumes de ces composants devrait débuter à la fin de 2012.

Pour consulter le livre blanc de Outstanding Technologies sur la technologie VLC, cliquer ICI.

Ridha Loukil

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur