Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Article Précédent
Article Suivant
Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

partager sur les réseaux sociaux

Comment Rubbermaid s’est passé de Bisphénol A

| |

Par publié le à 10h19

Comment Rubbermaid s’est passé de Bisphénol A

Alexia Bernas est responsable produit au sein de la division Aliments de Rubbermaid.

L’américain Rubbermaid lance sur le marché européen ses contenants alimentaires sans bisphénol A pour l’univers de la restauration. Après une longue phase de tests, le fabricant s’est engagé depuis 2009 à substituer le polycarbonate de ses produits par un nouveau polymère, produit par le chimiste Eastman. Une responsable produit de Rubbermaid détaille cette démarche à Industrie & Technologies.

Depuis quand avez-vous commencé à remplacer le polycarbonate de vos produits ?

Nous avons commencé la production en Tritan, le copolyester de substitution d’Eastman, en 2009 avec la marque Rubbermaid Home Products, destinée au marché consommateurs. Rubbermaid Commercial Products, destinée au marché professionnel, a initié la production de ses contenants alimentaires en Tritan en 2011, après avoir adapté ses outillages et travaillé avec la nouvelle matière pendant plus d’une année. Selon l’avancement des modifications de nos outillages, nous étions en transition polycarbonate/Tritan toute la première partie de cette année selon les produits, et depuis le 10 Septembre 2012 nous ne vendons plus que des produits sans Bisphénol A faits en copolyester Tritan.

Avez-vous fait ce développement spécialement pour l’Europe ou bien aussi pour les États-Unis ?

La production globale de nos contenants alimentaires est située aux États-Unis dans notre usine en Virginie. Au vu de certaines lois interdisant le Bisphénol A dans certains états des États-Unis (notamment le Maine, Vermont et Connecticut), le développement a été initié pour les États-Unis, puis suivi en Europe. En effet, les inquiétudes sur les effets du Bisphénol A grandissent partout dans le monde, et nous voulions offrir à nos clients une alternative au polycarbonate, avec un nouveau matériau plus résistant et sans Bisphénol A.

Quels ont été les plus gros obstacles pour le remplacement du polycarbonate?

Les plus gros obstacles pour le remplacement du polycarbonate par le Tritan ont été de nature technique. Nos outillages étaient adaptés pour produire du polycarbonate dans le passé, nous avons investi beaucoup de temps et d’argent pour apprendre à maîtriser le processus de moulage par injection du Tritan. Nous avons donc modifié nos outillages et acquis de nouveaux équipements pour produire en Tritan. Toute la production en Tritan a fait l’objet de tests intensifs  pour atteindre nos critères de performance. Grâce à tout cela et à notre accord technique exclusif avec Eastman, fournisseur du Tritan, nous pensons être devenus l’un des fabricants maîtrisant le mieux l’injection de cette matière.

Vous affirmez que le Tritan est plus performant que le polycarbonate?

Lors d'essais complets, les produits faits en Tritan ont résisté au lavage en lave-vaisselles industriels sans se craqueler, à la chaleur et aux détergents agressifs, et ont fait preuve de moins de ruptures, d'écaillages et de craquelures en cas de chute ou d'utilisation prolongée que le polycarbonate.  Leur conception innovante assure une totale transparence qui conserve sa grande qualité au fil des utilisations. Des essais ont montré que les produits de restauration en polycarbonate présentent des craquelures après 100 cycles de lave-vaisselle, alors que les produits contenant du Tritan résistent à plus de 500 cycles sans se craqueler.

Quel est le surcoût que représente le Tritan comparé au polycarbonate ?

Nous commercialisons notre nouvelle gamme plus robuste sans Bisphénol A au même prix que notre ancienne gamme en polycarbonate. Un résultat auquel nous sommes parvenus grâce à notre envergure en taille et volume, ainsi que notre avantage compétitif à être le premier fournisseur sur le marché professionnel à proposer une gamme complète de produits sans Bisphénol A, qui nous ont permis de conclure un contrat exclusif avec Eastman, nous offrant les meilleurs prix de résine, ce qui représente un avantage compétitif additionnel.

Comment êtes-vous assuré de l’innocuité du Tritan ?

En nous basant sur les nombreux tests très poussés qu’Eastman a effectué sur le Tritan, et ayant eu de nombreuses discussions avec eux, nous sommes convaincus de l’innocuité du Tritan. Ces tests ont été conduits par des laboratoires indépendants (tels que le Department of Pharmacology, UMDNJ-Robert Wood Johnson Medical School, CeeTox Inc., Center for Environmental Biotechnology, University of Tennessee-Knoxville, WIL Research Laboratories, LLC). De plus, le copolyester Tritan a été approuvé pour le contact alimentaire par l’ESFA (European Food Safety Authority and European Commission), mais aussi par différentes autorités de réglementation dans le monde telles que Health Canada, la FDA (U.S. Food and Drug Administration), le ministère de la santé en Chine, et la JHOSPA (Japan Hygienic Olefin and Styrene Plastics Association).

Propos recueillis par Ludovic Féry

 

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur