Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

partager sur les réseaux sociaux

Clapet anti-retour piloté pour installations pneumatiques sécurisées

| | |

Par publié le à 23h06

Clapet anti-retour piloté pour installations pneumatiques sécurisées

Le CARP intègre un clapet anti-retour, un régleur de débit et une purge manuelle

Parker Hannifin propose avec le CAPR un raccord multifonctions compact intégrant clapet anti-retour, régleur de débit et purge manuelle, qui s’installe facilement sur les vérins pour protéger les installations en cas de rupture d’alimentation en air.

La division Fluid System Connectors Europe (ex Legris) du groupe Parker Hannifin lance un clapet anti-retour piloté (CARP), qui intègre 3 fonctions différentes dans un seul produit monobloc compact (clapet anti-retour, régleur de débit, purge manuelle), ainsi que des raccords pour le pilotage et l’entrée d’alimentation.

Capable de bloquer le mouvement du vérin et de maintenir une charge entraînante lors d’une coupure de l’alimentation en air comprimé ou en cas d’urgence, le CARP est doté d’un bouton de purge intégré pour mise à l’échappement de la pression résiduelle après un arrêt d’urgence et d’un régleur de débit pour contrôler la vitesse du vérin.

Montés par paire directement sur le vérin, l’installation se fait aisément : tous les raccords du CARP sont orientables à 360°, le régleur de débit peut tourner sur son axe et le raccordement instantané LF 3000 garantit une installation plus rapide et plus facile.

Ce clapet anti-retour piloté est destiné à protéger les installations dans le process automobile, les machines d’assemblage, l’emballage, le matériel de manutention, la robotique et les machines-outils.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.parker.com 
 

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur