Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

Chirurgie de l’œil : le robot R2D2 réalise une première mondiale

| |

Par publié le à 13h29

Chirurgie de l’œil : le robot R2D2 réalise une première mondiale

Pour la première fois, une équipe de chirurgiens a utilisé un robot pour réaliser une opération à l’intérieur de l’œil d’un patient.

C’est une première mondiale. Le professeur en ophtalmologie et chirurgien Robert MacLaren de l’hôpital John Radcliffe, rattaché à l’université d’Oxford (Royaume-Uni), a opéré l’intérieur de l’œil d’un patient à l’aide d’un robot. Jamais un système robotisé n’avait été utilisé pour réaliser une opération de l’œil aussi précise. R2D2, pour robotic retinal dissection device, est parvenu à retirer une membrane de seulement un centième de millimètre d’épaisseur de la rétine d’un patient. 

Des mouvements précis au 1000e de millimètre près

Fabriqué par l’entreprise néerlandaise Preceyes BV,  R2D2 a été développé pour pallier les infimes tremblements des mains des chirurgiens parfois seulement provoqués par leur pouls. Le robot agit ainsi comme une main mécanique et est équipé de sept moteurs indépendants, contrôlés par des ordinateurs. Le dispositif est piloté à distance par le chirurgien, qui dispose d’un joystick, d’un écran tactile et de plusieurs microscopes. De quoi permettre la réalisation de mouvements précis au 1000e de millimètre près.

Grâce à R2D2, le chirurgien est parvenu à pénétrer dans l’œil du patient par un trou de moins d’un millimètre de diamètre et à faire plusieurs allers-retours via ce même orifice. Tout l’enjeu consistait à retirer la membrane, qui déformait la vision du patient âgé de 70 ans, sans endommager la rétine. L’opération s’est déroulée avec succès, et la vue de l’homme revient progressivement à la normale.

Lutter plus efficacement contre la cécité

« Grâce au système robotisé nous ouvrons un nouveau chapitre dans la chirurgie de l’œil, en permettant des opérations qui jusqu’alors n’étaient pas réalisables » a assuré le professeur Robert MacLaren, dans un communiqué de presse. Le robot pourrait ainsi permettre de réaliser de traitements chirurgicaux pour lutter contre la cécité, comme la thérapie génique et les cellules souches, où les cellules doivent être placées sous la rétine avec un très haut degré de précision.

18 mois ont été nécessaires pour réaliser cette première opération. Au total, douze patients sont concernés par les essais cliniques de cette nouvelle technologie. Les opérations réalisées gagneront en complexité au fur et à mesure. Au cours des prochains essais, le robot devra, par exemple, placer une fine aiguille sous la rétine pour injecter un fluide.

Depuis quelques mois les robots chirurgicaux ont le vent en poupe. En décembre dernier, Alphabet (ex-Google) s’est associé au groupe pharmaceutique américain Johnson & Johnson pour donner naissance à la start-up Verb Surgical. Objectif : transformer le monde de la chirurgie grâce, entre autres, à des assistants robotiques. Plus récemment, l’entreprise montpelliéraine Medtech, à l’origine du robot neurochirurgien Rosa, est passée sous pavillon américain en rejoignant le groupe  Zimmer.

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur