Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Article Précédent
Article Suivant
Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

partager sur les réseaux sociaux

Chez FM Logistics, les drones font l'inventaire des stocks

| |

Par publié le à 08h00

Chez FM Logistics, les drones font l'inventaire des stocks

Les drones, pour quoi faire ? FM Logistics les utilise pour remplacer les nacelles dans les entrepôts, lorsqu'il s'agit de faire l'inventaire des stocks. Résultat ? Un gain de temps conséquent et des nacelles en moins dans l'entrepôt.

L’entreprise FM Logistic est spécialisée dans les métiers d’entreposage, du transport et du conditionnement. Parmi ses missions : l’inventaire. « L’inventaire est une tâche fastidieuse car nous utilisons des nacelles pour atteindre des palettes qui se situent, parfois, jusqu’à 12 mètres de haut » explique Lucie Vauché, chef de projet innovation au sein de la société. Cette tâche requiert par ailleurs de mobiliser de nombreuses ressources. Deux personnes interviennent pour chaque nacelle : une première, qui doit détenir un permis, pour la conduire, et une seconde pour effectuer l’inventaire.

Partant de ce constat, FM Logistic a noué un partenariat avec la SSII Hardis Group, afin de tester le drone Eyesee. Equipé d’une caméra, celui-ci détecte les codes-barres et la position des produits et transmet automatiquement les informations au logiciel de gestion d’entrepôt (WMS). Pour naviguer, le drone utilise un système de cartographie et de géolocalisation indoor. Pour l'heure, le drone n'est testé que pour des inventaires ciblés (vérifications d’emplacement ponctuelles) et non de masse, car des limites technologiques persistent au niveau de la navigation et de l’autonomie, qui ne va pas au-delà des 20 minutes.

Compte tenu des premiers tests, l’entreprise voit dans cette approche la possibilité de réduire la mobilisation de ressources matérielles et humaines mais aussi d’augmenter la productivité. « Avec les nacelles, il faut compter 20 à 30 secondes par emplacement inventoré. On pourrait descendre à 1 ou 2 secondes par emplacement avec l’utilisation du drone » estime Lucie Vauché. Les prochaines étapes du partenariat visent à rendre le drone complètement autonome et à faire en sorte qu’il puisse se recharger automatiquement. FM Logistic songe également à utiliser un drone pour des opérations de maintenance. 

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur