Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

Ces 5 secteurs que va révolutionner la blockchain

| | | |

Publié le à 08h29

Ces 5 secteurs que va révolutionner la blockchain

Les investissements dans les technologies des blockchains devraient passer de 210 millions de dollars en 2016 à 2,3 milliards de dollars d'ici 2021, selon le rapport Blockchain Technology Market – Global Forecast to 2021. Dans une tribune, Gilles Gravier, Directeur, conseiller senior, open source et blockchain chez Wipro, commente quelques secteurs que va révolutionner la blockchain.

 

Dans son dernier rapport intitulé « Deep Shift: Technology Tipping Points and Societal Impact », le Forum économique mondial (FEM) a déclaré que, d'ici dix ans, 10 % du PIB mondial sera stocké / documenté / exécuté par une forme de processus de type blockchain. Plus récemment, dans son enquête Blockchain Enterprise Survey d'août 2017, Juniper Research a indiqué que 39 % des entreprises de plus de 20 000 employés envisagent ou déploient la technologie. Une croissance exponentielle aura des répercussions non seulement sur presque tous les secteurs d'activité, mais aussi sur les institutions gouvernementales et les organismes de réglementation. 

Cette innovation intéresse également un nombre croissant d’universités telles que Stanford, Princeton, Duke et New York, qui ont déjà déployé des financements pour des laboratoires dédiés à l’étude des blockchains, ainsi que des cours répondant aux questions clés relatives à la chaîne de blocs.  

Les promesses des blockchains

En théorie, la technologie blockchain est simple à appréhender. Pourtant, son arrivée et son développement rapide pourraient amener des perturbations potentielles, notamment dans les secteurs suivants : 

1. Services bancaires et financiers 

Des leaders du secteur, tels que Deutsche Bank, Northern Trust, Barclays et HSBC, cherchent à numériser les actifs, accélérer les processus de trading, renforcer la cybersécurité et créer de nouvelles opportunités d'affaires, entre autres. Des « contrats intelligents » et une, ou des blockchains sont utilisés afin de documenter, suivre et automatiser les règlements / rapprochements pour des opérations, telles que les dérivés financiers (y compris le mark-to-market), les paiements transfrontaliers et même les événements clés tout au long du processus de financement commercial.  

2. Santé 

Les grands fabricants de médicaments et d'appareils médicaux ont recours à la technologie blockchain pour un meilleur accès aux données personnelles des patients dans le cadre de thérapies personnalisées. Ils considèrent la technologie comme un moyen très efficace en termes de traçabilité (origine et transport), d’amélioration du contrôle de la qualité, et de garanties contre la contrefaçon. Les hôpitaux, les médecins et les assureurs collaborent dans le cadre de consortiums sur les blockchains axées sur la santé afin d'accélérer la création de dossiers de santé électroniques (DSE) portables hautement sécurisés et faciles d'accès. 

De plus, des entreprises utiliseraient déjà des blockchains pour saisir des opportunités d'affaires dans le domaine de la conformité réglementaire et des enregistrements d'essais cliniques.  

3. Energie 

Une blockchain y permet un meilleur suivi de la production décentralisée d'énergie, ainsi qu'une amélioration de la gestion du réseau et des compteurs. Des entreprises comme Fortum utilisent cette technologie pour innover dans des domaines tels que la recharge de véhicules électriques. Parallèlement, l'allemand Innogy envisage de se lancer dans le commerce de l'énergie en peer-to-peer avec son project BlockCharge. Profitant de cette technologie d'avant-garde, le groupe vise des transactions énergétiques autonomes de machine à machine (M2M). 

4. Commerce 

Dans ces deux secteurs étroitement liés, la blockchain peut améliorer les processus de nombreuses façons. Par exemple, Walmart cherche à suivre les marchandises dès le début de la chaîne d'approvisionnement jusqu'aux points de vente et de service, via cette technologie, lui permettant de prendre les mesures nécessaires en cas de problèmes dans la chaîne.  

5. Industrie manufacturière 

Sur les mêmes besoins que pour le commerce de détail, l’industrie manufacturière pourra suivra les produits du stade de matières premières à celui de produits en état de marche. En particulier, on voit de plus en plus de projets de type transparence de la chaîne de production utilisant une blockchain pour tracer chaque étape de la production de produits depuis leur source jusqu’au produit industriel final. On trouve aussi, grâce à l’utilisation de « smart contracts », des systèmes d’automatisation de la chaine de production, qui sont un parfait complément à un ERP traditionnel. De nombreux acteurs industriels sont en train de piloter de tels systèmes. On trouve même des sociétés proposant des solutions toutes faites pour adresser ce genre de problématiques, telles Block Verify.

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur