Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Article Précédent
Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

[CES 2018] Kodak lance une blockchain et sa cryptomonnaie KodakCoin

| | |

Par publié le à 16h07

[CES 2018] Kodak lance une blockchain et sa cryptomonnaie KodakCoin

Qui aurait pu penser qu’un spécialiste (distancé) de matériel de photographie se lancerait dans la folie des cryptomonnaies ? Kodak l’a fait avec une annonce de blockchain permettant aux photographes et aux agences de mieux contrôler la gestion des droits d’image. En parallèle, l’entreprise donne naissance à une nouvelle monnaie virtuelle, le KodakCoin. 

Kodak bouge encore. Laissé pour mort, ou presque, après avoir loupé le virage du numérique, l'ancien géant de la photo entreprend de reprendre du poil de la bête, grâce à la blockchain et à un cryptomonnaie, KodakCoin. La plateforme KodakOne va créer un registre numérique crypté de la propriété des droits pour les photographes, pour qu’ils puissent enregistrer leurs nouveaux travaux mais également leurs archives. Avec KodakCoin, les utilisateurs vont pouvoir recevoir un paiement pour la vente de leurs photographies (droits de licence), et ainsi vendre en toute confiance sur une plateforme sécurisée. « Kodak a toujours cherché à démocratiser la photographie et rendre la licence équitable pour les artistes, fait valoir Jeff Clarke, PDG de Kodak. Ces technologies offrent à la communauté des photographes un moyen innovant et facile de le faire. »

Pour financer son projet, Kodak et son partenaire Wenn Digital, vont lancer ce 31 janvier une Initial Coin Offering (ICO), une levée de fonds via l’émission d’actifs numériques échangeables contre des cryptomonnaies lors de la phase de lancement du projet. Selon Bloomberg, les actions d’Eastman Kodak ont plus que doublé après avoir l'annonce du lancement du KodakCoin. Cependant, quelques critiques émergent dans la communauté du bitcoin au sujet de la commercialisation de Kodak et son partenaire Spotlite d’une machine dédiée au minage des bitcoins, rapportent nos confrères de l’Usine Digitale. Le problème : dans le contrat de location de deux ans de ces machines, il est noté que Spotlite pourrait garder la moitié des bénéfices réalisés. 

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur