Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Article Précédent
Article Suivant
Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

[CES 2018] Avec ses start-up, CentraleSupélec veut susciter des vocations

| | | | | |

Par publié le à 11h43

[CES 2018] Avec ses start-up, CentraleSupélec veut susciter des vocations

K-Ryole et sa remorque électrique.

L’Ecole d’ingénieurs CentraleSupélec sera présente sur le CES 2018 à Las Vegas (du 9 au 12 janvier) pour présenter deux de ses start-up : Immersive Therapy et K-Ryole. L’objectif : les accompagner sur place et susciter des vocations chez ses étudiants. 

Pour accompagner ses start-up sur place et susciter des vocations auprès de ses étudiants, l’école d’ingénieurs CentraleSupélec sera présente sur le CES 2018 qui aura lieu du 9 au 12 janvier à Las Vegas. L’Ecole embarque dans ses valises deux start-up, Immersive Therapy et K-Ryole, avec une volonté d’aller plus loin que l’accompagnement de start-up.

« Il ne s’agit plus seulement d’accompagner les porteurs de projets, mais de faire adopter une posture d’entrepreneur et d’intrapreneur à l’ensemble de sa communauté, étudiants et enseignants-chercheurs, avec l’appui de ses communautés d’alumni », explique CentraleSupélec dans un communiqué. L’objectif : augmenter le pourcentage de diplômés entrepreneurs dans les trois prochaines années de 3 à 10 % et accompagner les enseignants-chercheurs vers la création d’entreprise. D’autres start-up, issues de CentraleSupélec, seront présentes sur le CES 2018 : Familink, Marbotic, Netatmo, Shapeheart, Apitrak ou encore Biomodex.

Deux start-up inspirantes

La start-up Immersive Therapy veut révolutionner les thérapies. Créée en 2017 sur le campus de Rennes par Lilian Delaveau (étudiant) et deux enseignants-chercheurs (Renaud Séguier et Catherine Soladié), celle-ci a pour objectif de concevoir des plateformes ludiques, grâce notamment à des technologies de réalité virtuelle et augmentée. Ainsi, ces serious game pourraient permettre – et dans un premier temps – aux patients atteints d’acouphènes chroniques de se soigner autrement.

Baptisée K-Ryole, la remorque électrique intelligente créée par deux diplômés de CentraleSupélec (Nicolas Duvaut et Gilles Vallier) permet de transporter jusqu’à 250 kg sans effort ! Son châssis unique permet de proposer différentes modules selon les usages. Son système d’accrochage permet à la remorque d’être attelée sur n’importe quel type de vélo. Trois modèles de K-Ryole sont actuellement en phase préindustrielle. Un modèle généraliste devrait compléter la gamme. 

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur