Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

partager sur les réseaux sociaux

Caméra à balayage de fentes

| |

Par publié le à 23h20

Caméra à balayage de fentes

Un matériel de lboratoire performant

Hamamatsu présente une nouvelle Streak camera dans le domaine 950 à 1 700 nm pourvue d’une sensibilité accrue de plusieurs ordres de grandeur, grâce à l’utilisation d’une photocathode de type InGaAs.
 

La caméra à balayage de fentes C11293 de Hamamatsu Photonics permet l’acquisition simultanée en temps, espace, position ou longueur d’onde avec une résolution temporelle en régime picoseconde.

Jusqu’à maintenant, l’unique photocathode permettant des mesures au-delà de 1 000 nm était appelée S1. Cette dernière n’en donne pas moins une résolution temporelle de l’ordre de 1 picoseconde (1ps), mais a toujours souffert d’une très faible efficacité quantique dans l’infrarouge. Après de nombreuses années de développements, Hamamatsu Photonics, pour la première fois au monde, est en mesure de livrer un modèle commercial de streak camera utilisant une photocathode de type InGaAs.

Cette dernière présente une sensibilité de plusieurs ordres de grandeur supérieure à la photocathode de type S1 et ce jusqu’à 1 700 nm, longueur d’onde à laquelle la S1 est aveugle.

Le point néanmoins déterminant pour tout détecteur infrarouge réside dans son courant d'obscurité (ou bruit thermique). Afin de pallier ce problème et rendre cette nouvelle camera adaptée aux recherches à très faibles niveau de lumière, la photocathode InGaAs est portée à une température voisine de -100°C, par azote liquide.

La résolution temporelle de la nouvelle C11293 atteint par ailleurs 20 ps en réponse instrumentale (largeur à mi-hauteur). Elle peut également être déclenchée jusqu’à une fréquence de 20 Mhz, la rendant ainsi adaptée à de nombreux setups expérimentaux.

Parmi les applications concernées par cette nouvelle technologie, on peut citer de nombreuses applications de spectroscopie résolue en temps, photoluminescence, en physique des semi-conducteurs, boites quantiques, nanotubes de carbones, cristaux photoniques, et autres applications couvrant les domaines de la nanophotonique, mais également ceux du photovoltaïque.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.hamamatsu.fr
 

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur