Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

Cama emballe le chocolat avec une commande pour trois robots

| | | | | | |

Par publié le à 13h58

Cama emballe le chocolat avec une commande pour trois robots

Saisir 300 produits à la minute défillant à 110 m/s

Le fabricant de machine d’emballage italien adopte une commande IndraMotion MLC de Rexroth pour piloter Trois robots Delta. Il gagne à la fois en performances, en coût et en encombrement.

Si l’on s’intéresse aux aspects esthétiques et informatifs des emballages, on attache souvent bien peu d’intérêt à leur technicité et encore moins au processus nécessaire pour y faire entrer le produit que nous achetons. C’est pourtant un monde de haute technicité.

La société italienne Cama fabrique depuis plus de 30 ans des machines et des installations robotisées complètes pour le secteur de l’emballage. Grâce à son portefeuille de produits, elle est en mesure de proposer des chaînes d'emballage complètes et éprouvées pour la manipulation de produits tels que des sachets, flacons, boîtes, etc. Cela va de l’emballage primaire à la palettisation, en passant par les opérations de suremballage et d’acheminement avec amortissement de chocs.

L’une des dernières innovations de Cama est un système d’emballage qui peut comprendre jusqu’à quatre robots Delta de type Triaflex. Extrêmement précis et rapides, ces robots sont capables de saisir rapidement des objets sans interrompre le flux de production.
300 produits par minute

Les bras des robots sont commandés par la plate-forme IndraMotion MLC, solution d'automatisme de Rexroth incluant l’automate et la commande de robot. Ainsi, un seul robot Delta Triaflex peut atteindre une vitesse allant jusqu’à 120 cycles par minute. Grâce à la préhension simultanée de plusieurs produits à l’aide du système ‘‘multi-picks’’ le robot Delta peut traiter jusqu'à 300 produits par minute. Une performance qui garantit une parfaite synchronisation avec le tapis, et ce à une vitesse de défilement au-delà même de 110 mètres par minute.
Cela permet également de réaliser des opérations complexes sur le plan technique. Par exemple le chargement de produits individuels dans l'emballage secondaire ou leur groupement sur un convoyeur de transfert vers une autre machine de conditionnement pour l'emballage primaire, secondaire ou le suremballage.

Ces machines sont par exemple utilisées pour l’emballage des barres chocolatées. Après leur fabrication, ces barres arrivent en vrac sur le tapis. Chacun des trois robots Delta de la machine se charge d’une partie de la chaîne. Les barres sont d’abord réceptionnées puis placées dans des compartiments de groupement sur un deuxième tapis. Ce dernier les achemine jusqu'au poste suivant pour le conditionnement en caisse. Un système intelligent d’analyse visuelle reconnaît chaque barre chocolatée et indique sa position et son orientation sur le tapis au système IndraMotion MLC.

Une commande pour trois robots 

Cama a équipé cette plate-forme d’un répartiteur de charge intelligent, qui coordonne la charge et la répartition des tâches entre chaque robot Delta Triaflex. Ces derniers sont capables de prélever n’importe quel produit sur le tapis et de le placer correctement dans son emballage. Ce système conçu par Cama est unique sur le marché. En effet, les trois robots Delta Triaflex ne sont plus commandés séparément mais par une seule station IndraMotion MLC. Ce système pourrait même comporter quatre robots opérant sur deux axes de tapis. La communication de robot à robot jusqu’alors utilisée pour assurer la coordination et éviter les collisions est désormais superflue.

En matière de performance et de polyvalence, le système IndraMotion MLC offre des avantages en termes de puissance de calcul, d’adaptabilité et de modularité accrues. Il est capable de commander simultanément jusqu'à 16 cinématiques, disposant chacun de huit axes maximum en interpolation qui pilotent jusqu'à quatre tapis synchronisés. En outre, les fabricants d'emballages peuvent créer facilement et simplement leurs propres cinématiques. La solution d’automatisation IndraMotion for Packaging se caractérise surtout par sa facilité d’intégration à des systèmes d’analyse visuelle et de programmation en langage RCL ou CEI 61131 Automates programmables. Le logiciel d’ingénierie IndraWorks simplifie quant à lui l’étude des projets, le paramétrage, la programmation, la visualisation et le diagnostic des différents composants Rexroth utilisés.

Réduire les coûts

L’utilisation du système d'emballage multi-robots Delta équipé de la commande IndraMotion MLC de Rexroth présente donc divers atouts pour Cama. Toutes les fonctions sont rassemblées dans un même système de commande, ce qui limite les interfaces et le coût des composants. En outre, l’utilisation du système d’entraînement modulaire à deux axes IntraDrive permet également de réduire les frais de câblage de 40 %. Cela représente, par ailleurs, un gain de place : l'encombrement a été réduit de 50 % et le volume de l’armoire de commande de 40 %. La commande de l'ensemble du système de chargement est donc assurée à partir d’une seule armoire, ce qui simplifie l’installation. Selon les exigences spécifiques d'un projet, on peut à tout moment ajouter d'autres fonctions ou adapter le système à d'autres produits, par exemple pour l'emballage de biscuits.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.boschrexroth.fr/emballage
 

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur