Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Article Précédent
Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

partager sur les réseaux sociaux

Bourget : deux drones gonflables tout-terrain

| |

Par publié le à 15h29

Bourget : deux drones gonflables tout-terrain

Le drone gonflable de ma société Diodon peut se déplier en moins d'une minute.

Le salon du Bourget, qui se tient au Parc des expositions du 19 au 25 juin pour la 52e édition, réunit l’ensemble des acteurs de l’industrie de l'aéronautique et de l'espace autour des dernières innovations technologiques. Et parmi elles, des drones, dont la rédaction d'Industrie & Technologies vous a concocté une petite sélection. Focus sur le drone gonflable de la jeune pousse française Diodon.

Légers, compacts et tout-terrain. Avec ses drones SP20 et MP40, la start-up française Diodon fait preuve d’ambition. Ses engins a l'armature gonflable offrent en effet plusieurs avantages : leurs branches, souples et remplies d’air, peuvent absorber les chocs et plier sans casser. Elles permettent aussi aux drones de se poser sur l’eau ou la neige et, couplée à un système électronique rendu étanche, rendent les drones amphibies. Enfin, lorsque le drone est dégonflé, le système devient très compact et peut se ranger dans le sac à dos fourni dans le package.

 

Opérationnel en une minute à peine

 

De petites tailles - 200x200x100 mm plié et 600x600x100 mm déplié pour le SP20 et 300x300x150 mm plié et 800x800x150 mm déplié pour le MP 40 -, ces deux drones sont vites déployés. Une minute suffit pour les gonfler grâce à la pompe électrique compacte fournie avec. Et autant pour les compacter.

 

Polyvalents, ils peuvent emporter plusieurs types de capteurs, plus ou moins lourds. Leur charge utile est de 200 à 400 g selon le modèle. Le SP20 peut embarquer une caméra fixe avec retour vidéo HD par exemple, quand le MP40 hébergera plutôt une caméra stabilisée avec retour vidéo HD. Une fois lancés, il faudra compter sur une autonomie de 20 minutes pour le SP 20 et 30 minutes pour le MP40. Une tablette tactile permettent un pilotage semi-autonome du drone, à l’aide du GPS. Les objets volants, présentés au salon du Bourget, devraient être commercialisés d’ici la fin de l’année.

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur