Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Article Précédent
Article Suivant
Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

Bourget 2015 : les dix rendez-vous technos à ne pas louper

| | | | | | |

Par publié le à 09h00

Bourget 2015 : les dix rendez-vous technos à ne pas louper

Le 51ème salon International de l'Air et de l'Espace ouvre ses portes ce lundi 15 juin. Pas de nouvel avion du côté d'Airbus ni de Boeing cette année, mais l'innovation sera bien au rendez-vous. Le vol de l'e-Fan, les dernières innovations des pépites de Systématic, un système pour lutter contre les survols illicites de drones, un village de start-up... La rédaction d'Industrie & Technologies a sélectionné les dix rendez-vous « technos » majeurs de cette édition du Bourget.

La 51e édition du Salon International de l'Air et de l'Espace ouvre ses portes au Bourget ce lundi. Peur de vous perdre parmi les centaines de milliers de visiteurs et les 2 200 exposants ? Pas de panique, la rédaction d'Industrie & Technologies vous a concocté un programme "technologique" avec une sélection de dix rendez-vous.

Le "start-up village"

Pour la première fois cette année, l’incubateur Starburst sera présent au salon du Bourget. En mars dernier, la structure a inauguré son centre parisien dédié à l’accompagnement de start-up. Au Bourget, elle présentera les innovations d’une vingtaine de jeunes entreprises innovantes qu’elle accompagne à l’occasion d’une session de pitch en anglais organisée le lundi 15 juin à 14h au chalet de Safran. Parmi les entreprises présentes, Safety Line, qui analyse les données de vol pour diminuer la consommation de carburant ou encore la jeune entreprise SuriCog qui a mis au point une technologie de traitement d’images à haute fréquence, dont l’objectif est de faire de la donnée "regard" l’élément clé des interfaces homme-machine du futur.

Les pépites de Systematic

Sept PME membres du pôle de compétitivité Systematic profiteront du salon du Bourget pour présenter leurs dernières innovations le mercredi 17 juin à 10h00. L’entreprise CADLM présentera Odyssée, un outil d’aide à la conception optimale basé sur les métiers. Logilab présentera, pour sa part, Simulagora, une plateforme collaborative de simulation numérique dans le Cloud.

Le lancement d'un outil anti-survols illicites de drones

La société d’ingénierie JCPX présentera lundi 15 juin à 14h30 son nouvel outil baptisé UWAS, pour UAV watch and catch system. Il s’agit d’un outil dédié à la lutte contre les survols illicites de drones des sites sensibles civils et militaires. Ce système est le fruit d’une collaboration menée avec la direction des services de la navigation aérienne (DSNA), Aveillant (filiale du groupe Altran), SkySoft et l'Ecole nationale de l’aviation civile (Enac).

L'envol de l’e-Fan

Le prototype d'avion entièrement électrique d'Airbus Group, l’e-Fan, participera aux démonstrations de vol pendant toute la semaine lors du Bourget. L'occasion d'admirer cet appareil entièrement fabriqué en matériaux composites renforcés à la fibre de carbone avant qu'il ne s'essaie à rééditer l'exploit de Louis Blériot, en traversant la Manche le 10 juillet. Avec un poids de 550 kg et deux moteurs à hélice carénée pour un total de 60 kW, l’e-Fan peut atteindre une vitesse de pointe de 220 km/h. Le prototype a réalisé son premier vol en avril 2014. Airbus Group souhaiterait lancer la fabrication en série dès 2018.

Une interface de réalité virtuelle pour se mettre dans la peau d'un opérateur de maintenance

Optis présentera sur son stand H.I.M. une interface immersive en réalité virtuelle développé pour la maintenance des Airbus. L’opérateur, représenté dans le monde virtuel par son avatar, occupe l’espace, ce qui restreint l’accessibilité, et devient surtout un outil de mesure des efforts et de l’ergonomie. La possibilité de tester de multiples gabarits d’avatars rassure la population des mécaniciens et permet de démultiplier les cas d’essais pour aller tester des cas improbables, qui peuvent être les plus critiques. Un processus qui sera à terme intégré dans les phases amont de conception.

Le moteur électrique petit mais costaud de Siemens

Lors d'un rendez-vous dédié à ses clients et partenaires, Siemens mobilisera ses experts pour évoquer la mobilité électrique du futur. Le groupe présentera aussi à cette occasion son moteur électrique de 50 kg capable de développer 260 kW en continu, soit 5 fois plus qu’un moteur électrique industriel ou 2,5 fois plus qu’un moteur de voiture électrique. Tournant à 2 500 tr/min il entraine directement les hélices. C’est le fruit d’un long travail d’optimisation de toutes les pièces à l’aide des outils de conception et de simulation de Siemens PLM Software. Pour le moment destiné aux avions de 2 tonnes, il devrait dans ses évolutions futures pourvoir propulser des court-courriers de 50 à 100 passagers.

Chambre avec vue

L’Onera a aidé Snecma à optimiser l’architecture novatrice de la chambre de combustion Tosca, travaillant à haute température et haute pression, afin de réduire de 60 % les émissions d'oxyde d'azote (NOx).

Pour évaluer ces nouvelles chambres, le laboratoire s’est appuyé sur des moyens d’essais et de simulation numérique hors norme : logiciel d’énergétique Cedre pour simuler des phénomènes multi-physiques au sein d’écoulements complexes et banc M1 capable de reproduire les conditions réelles de fonctionnement des chambres de combustion, avec un dispositif complet de mesures et visualisations...pour obtenir une chambre avec vues, en quelque sorte.

Une solution pour embarquer en cabine sans bouger

Dassault Systèmes montrera Passenger Experience, sa nouvelle solution-expérience pour les entreprises du secteur aéronautique. Elle permet de visualiser en 3D interactive la conception de cabines d’avion en intégrant des fonctions de personnalisation, de formation de l’équipage et de marketing. Cette solution couvre les différents aspects de la conception de cabines d’avions, depuis les échanges initiaux avec le client jusqu’aux campagnes de marketing, en passant par la validation et la vérification de la conception.

Le drone phosphorescent

Sur son stand, la start-up nancéienne Dronavia présentera en avant-première Eclipse 6NV (NV pour Night Vision), le premier drone capable de restituer une énergie lumineuse sans consommation électrique pour la réalisation de missions d’inspection aériennes en milieu très sombre. Certaines pièces de l'appareil sont réalisées dans un matériau à forte luminescence, ce qui permet de visualiser facilement la position et l’orientation du drone. Une sorte de version volante des gilets fluos des cyclistes...

Le robot inspecte les avions au sol

Pas encore trop épuisé? Pour conclure cette promenade techno dans les allées du Bourget, n'oubliez pas d'aller rendre visite à AirCobot, au chalet de l'ingénieriste Akka. Développé avec Airbus, ce robot d’assistance aux inspections roule sur le tarmac, et peut inspecter rapidement toutes les parties externes de l’avion lors de son stationnement. Autonome dans ses déplacements et collaboratif avec les systèmes d’information de maintenance, il apportera des services à forte valeur ajoutée aux acteurs de la maintenance aéronautique.


Allez, cette fois, vous avez bien mérité une petite pause. Vous pouvez vous asseoir et reprendre votre souffle. Sans oublier de tourner votre regard vers le ciel...
 

Juliette Raynal, Jean-François Prevéraud

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur