Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

partager sur les réseaux sociaux

Biotechnologie - Nexia invente la fibre de « bio-acier »

|

Par publié le à 08h59

Cette société canadienne produit par génie génétique une fibre à base de protéines de soie d'araignée.

La société canadienne Nexia Biotechnologies a développé un procédé de production de fibres d'araignée, synthétisé par génie génétique. Une innovation suffisamment sérieuse pour valoir un article dans le numéro du 17 janvier de la revue Science (voir aussi Industries et Techniques de septembre 1999).

La fibre en question, dénommée BioSteel (littéralement bio-acier), est en effet la toute première à présenter les extraordinaires propriétés mécaniques de la soie d'araignée.

En résumé : il s'agit d'isoler le gène de l'araignée codant pour la protéine de la soie, puis de l'introduire dans un organisme capable de lire les instructions génétiques et donc de produire cette protéine de soie.

En l'occurrence, le gène a été introduit par les chercheurs de Nexia dans des cellules de glandes mammaires... de chèvres. Résultat : le lait qu'elles produisent contient de 2 à 15 g de protéines recombinantes par litre. Ces protéines sont par ailleurs hydrosolubles, ce qui facilite les opérations ultérieures de purification et de filage.

Selon Jeffrey Turner, fondateur de Nexia Biotechnologies, la fibre obtenue présenterait une énergie à la rupture 3,5 fois supérieure à celle du Kevlar, en étant 25 % plus légères. (Du Pont de Nemours, inventeur du Kevlar, travaille d'ailleurs aussi sur sa propre voie de production de protéines de soie, en utilisant cette fois E. Coli comme hôte du gène de l'araignée).

Les marchés visés par Nexia : les gilets pare-balles (l'article de Science est d'ailleurs co-écrit avec une équipe de l'US Army), les sutures et autres prothèses, mais aussi le renforcement de pneumatiques ou de câbles à fibres optiques.
Michel Le Toullec

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur