Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

partager sur les réseaux sociaux

Biosantech SA s’attaque au VIH

| |

Par publié le à 16h21

Biosantech SA s’attaque au VIH

La protéine virale Tat (en rouge) empêche l'élimination des cellules infectées par le VIH

Une start-up implantée à Valbonne vient d’acquérir les droits pour continuer les tests en vue de la mise au point d’un vaccin curatif destiné aux personnes atteintes du sida.

Quatre mois après sa création, la société d’accélération du transfert de technologie (SATT) de la région PACA et de la Corse, issue du programme Investissements d’avenir, a annoncé avoir finalisé son premier contrat de licence de brevet.

Cet accord concrétise, précise la SATT, des négociations initiées par Protisvalor et Valorpaca, pour le transfert à la jeune société Biosantech SA d’une technologie issue des travaux du Dr Erwann Loret. Destinée au traitement des personnes atteintes du sida, elle avait été brevetée par Aix-Marseille Université et le CNRS. Elle repose sur la stimulation de la production, par le système immunitaire, d’anticorps qui neutralisent une protéine virale empêchant l’élimination des cellules infectées. De premières études sur le macaque semblent par ailleurs indiquer que ce vaccin pourrait également avoir un effet préventif.

Prochaine étape : les tests de toxicité, qui seront menés cet été. S’ils sont concluants, la société se lancera dans le montage d’un essai clinique en collaboration avec l’assistance publique-hôpitaux de Marseille avant la fin de l’année, détaille la SATT.

Muriel de Vericourt

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur