Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

Bernard Lassus, programme Linky d'ERDF : « Le Nobel pour Edison, pionnier de l’électricité »

| | | | | |

Par publié le à 09h00

Bernard Lassus, programme Linky d'ERDF : « Le Nobel pour Edison, pionnier de l’électricité »

Bernard Lassus, responsable du programme Linky au sein d'ERDF

Chaque semaine, Industrie & Technologies prend les chemins de traverse et donne la parole à des personnalités qui ont l'innovation dans la peau. En 12 questions, ces personnes du monde de l'industrie tirent le portrait de cette discipline. Découvrez aujourd'hui la vision de Bernard Lassus, directeur du programme Linky à ERDF. Le déploiement du compteur intelligent, en test depuis plus de trois ans, commence en fin d'année, pour aboutir à 35 millions de compteurs installés en 2021.

Quand on vous dit innovation, spontanément, vous répondez ?
Le premier mot qui me vient, c’est forcément "Linky". Innovation, pour moi, c’est surtout synonyme d’agilité, de mobilité et de courage car il y a un peu de folie derrière les plus grandes innovations, en tout cas, c’est comme ça que les gens le perçoivent au premier abord.

Votre dernière rencontre avec l'innovation, c'était quand et où ?
C’était pas plus tard qu’hier, avec un jeune ingénieur du Linkylab qui avait plein de nouvelles idées. Parce que l’innovation, c’est avant tout des gens qui pensent autrement.

Quelle innovation avez-vous dans la poche ?
Comme beaucoup, j’ai un coach dans la poche. C’est mon smartphone, qui compte mes pas, à qui je confie la composition de mes repas et qui, chaque jour, se connecte à ma balance.
 
Votre innovation préférée ?
La prochaine.

Et celle que vous détestez ?
Celle que je n’arriverais pas à mettre en œuvre
 
Si vous deviez remettre le Nobel de l'innovation, quelle personnalité récompenseriez-vous ?
Ça peut paraitre banal mais pour moi ça reste Edison, appelé parfois le « winner besogneux »…l’électricité c’est le début de tellement d’aventures.

Et s'il était attribué à une entreprise, laquelle choisiriez-vous ?
J’ai quand même envie de vous dire « Apple » simplement parce que je revois mon petit Nicolas de 18 mois agissant de manière tellement intuitive devant un Apple 2 C en 1980.

La qualité qu'il faut cultiver pour innover ?
L’ouverture d’esprit.
 
Et le défaut qu'il faut corriger ?
La peur.
 
Citez un livre qui vous a inspiré en matière d'innovation ?
Parlons innovation littéraire. Le Meurtre de Roger Akcroyd, d’Agatha Christie, parce que l’innovation, c’est penser autrement. A l’époque, on avait reproché à Agatha Christie d’avoir cassé les codes du roman policier.
 
En matière d'innovation, vous êtes plutôt...start-up ou grand groupe ?
Les deux. Je pense que les deux systèmes ne s’opposent pas mais se nourrissent l’un l’autre de leurs différences. C’est d’ailleurs ce que nous pratiquons sur le programme Linky.
 
Technologie ou service ?
La Technologie au service de… Sinon, elle ne sert à rien.
 
Continue ou disruptive ?
Plus je travaille, plus la chance me sourit…c’est cette phrase de Jefferson qui me vient à l’esprit.
 
Enfin, de quelle innovation rêvez-vous (pas seulement la nuit) ?
On parlait tout à l’heure du prix Nobel, et bien il faudra le donner à celui qui inventera un moyen de rallonger les jours d’une ou deux heures !
Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur