Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

partager sur les réseaux sociaux

Beenetic ouvre le MtoM à de nouveaux horizons

| | | |

Par publié le à 16h29

La jeune pousse toulousaine développe des réseaux de capteurs communicants. Mais pas là où on les attend. Délaissant la domotique, elle s’attaque aux installations photovoltaïques, aux ports de plaisance ou encore aux hôpitaux.

On peut faire communiquer un panneau photovoltaïque pour guetter ses avaries de production. Ainsi qu’un port de plaisance pour connaitre à tout instant son taux de remplissage… Si ce ne sont pas les premières idées qui viennent à l’esprit, Beenetic s’en est pourtant fait une spécialité. Créée il y a deux ans par quatre ingénieurs venus de Freescale et Motorola, la start-up a développé une expertise  dans le domaine des télécommunications radio et des composants électroniques. Grâce à ses capteurs basés sur le protocole radio fréquence à basse consommation Zigbee, elle se voit en pionnière de plusieurs nouveaux marchés du ''machine to machine'' (MtoM).

Des applications inattendues

C’est que le MtoM est promis à un bel avenir dans la domotique ou les transports. Principe de cette discipline : utiliser des capteurs communicants pour surveiller et piloter des installations de manière dynamique, en disposant à tout instant d’informations diverses sur leur état : température ; vibrations ; présence/absence d’objets ou personnes ; etc. Mais là où Beenetic se démarque, c’est qu’elle implante ses réseaux de capteurs dans des applications où on ne les attend pas forcément.

« Sur une installation photovoltaïque, nos réseaux de capteurs permettent de mesurer l’isolation et la performance énergétique de chaque panneau pour harmoniser la production et la sécurité de l’ensemble », explique le cofondateur et président de Beenetic Laurent Marchadier. Eprouvée en conditions réelles, cette solution de surveillance est exposée depuis deux ans dans les salons dédiés à l'énergie photovoltaïque. La start-up recherche un partenaire industriel prêt à l’implanter sur ses panneaux commerciaux.

Valoriser auprès d’un partenaire

L’industrie photovoltaïque connaît des difficultés ? Qu’à cela ne tienne : la start-up ne manque pas de projets. Elle est en discussion avec plusieurs ports français pour greffer des capteurs de présence sur les pontons. Objectif : établir une cartographie en temps réel du remplissage des ports pour faciliter leur logistique. Autres cibles possibles, les espaces hospitaliers. En partenariat avec un important industriel du médical, Beenetic va expérimenter cette année dans les hôpitaux toulousains une solution de géolocalisation. Via une interface web, les gestionnaires hospitaliers pourront ainsi obtenir un traçage du matériel ou obtenir des alertes sur les tentatives de fuite des patients sensibles, atteints par exemple de la maladie d’Alzheimer.

Après son éclosion dans les laboratoires de Freescale, la jeune pousse peaufine le développement de ces applications au sein de l’incubateur du Grand Toulouse. Bien lancée, Beenetic prépare déjà l’étape de production avec des industriels de la région toulousaine.  Pour faire face à ses activités de bureau d’études, elle compte également  étoffer son équipe de plusieurs ingénieurs et techniciens cette année.

Hugo Leroux
 

Beenetic en bref :
Localisation :  Pépinière du Grand Toulouse (31), ZI Basso Cambo
Effectif : 4 personnes

Site : http://www.beenetic.fr
Contact : Laurent Marchadier
Téléphone : 06 87 52 59 65
Email : laurent.marchadier@beenetic.fr
 

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur